Yale : Son état mental dérange, l'étudiante est forcée de quitter la fac

Ecrit par

Rachel William, nous raconte dans un essai, qu'elle a écrit dans le Yale Daily News, ce qu'elle a subit quand l'université a su que la jeune fille s'était déjà mutilée. meltyCampus vous dit tout !

Rachel William est une étudiante de Yale. Le 24 janvier, elle décide d'écrire son histoire sur le journal de l'université. Elle raconte qu'après avoir dit au conseiller de la fac qu'elle avait déjà essayé de se mutiler, elle fut envoyée au Yale New Haven Hospital. Pendant une semaine elle a été fouillée et enfermée dans cet hôpital. Pendant ces jours, Rachel était sous traitement. Pour se défendre le psychiatre a annoncé : " Nous se pensons pas que tu seras plus en sécurité à la maison. Mais on ne peut pas te garder comme ça". L'université a donc décidé que Samantha devait quitter la fac mais sans garantie qu'elle puisse y revenir. Il y a quelques jours, des étudiants de l'université ont créé un cours comparant les profs !

L'année suivante, la jeune fille a été en thérapies régulièrement. Elle s'est réinscrite à la fac et a été acceptée. L'essai que Samantha a écrit sur le Yale Daily New a pour but de montrer la réaction de l'université quand elle se trouve en face d'étudiants, qui ne sont pas conformes aux autres. Yale a sa réputation à tenir, et préfère donc virer les jeunes n'étant "pas comme les autres" (mais garder les étudiants violeurs). Samantha a écrit dans son essai : "Je vois que Yale est un endroit très malsain. Le problème est que tous les étudiants sont d'accord pour dire et pour être autre chose, pour changer leur esprit et les esprits des autres. La différence est interdite à Yale. Aucun de nous n'est complétement d'accord avec ça. La pression de jouer celui qui est parfait et heureux, est un fardeau que nous ne devrions pas porter."