Xbox One : Il achète sa console sur eBay et reçoit une photo

Ecrit par

Un étudiant britannique a commandé une Xbox One sur eBay, mais n'a reçu qu'une photo de la console de Microsoft. Arnaque ou pas, meltyCampus vous en dit plus.

meltyCampus vous a fait un top des cadeaux de Noël rêvés par les étudiants, et il semble bien que la Xbox One en fasse partie. Sur le marché depuis quelques semaines, les magasins se vident, surtout en ces périodes de fêtes. Comme le précise le site BeGeek.fr, les fans qui n'ont pas pu acheter la console de Microsoft en boutique, l'ont commandée sur Internet. Pour son enfant de 4 ans, un étudiant britannique de 19 ans a acheté une Xbox One sur le site eBay pour 540€. Quelques jours plus tard, Peter Clatworthy reçoit une simple enveloppe et pense s'être fait arnaquer. Sauf que le titre de l'annonce était bien "Xbox One Fifa 14 Day One Edition Photo Brand New UK 2013", et le mot "Photo" a été mentionné. Cette photo de la console encore emballée aura coûté 540€ à Peter qui s'est dit "dégoûté" aux médias anglais.

Plus d'actu sur Xbox OneXbox One : Les étudiants ont-ils été séduits ?La Xbox One en bloc opératoire, le projet révolutionnaire de deux étudiantsPS4, Xbox One... Les jeux vidéo augmentent vos capacités du cerveau

Xbox One : Il achète sa console sur eBay et reçoit une photo - photo
Xbox One : Il achète sa console sur eBay et reçoit une photo - photo
Xbox One : Il achète sa console sur eBay et reçoit une photo - photo

Peter estime toutefois être "le seul à blâmer, car c'était bien écrit photo dans l'annonce." À cause de cette mésaventure, ses amis et sa famille se moquent encore de lui :"je l'ai dit à mon frère et il a rigolé à en pleurer." Mais l'histoire se finit bien : eBay accorde la garantie "satisfait ou remboursé". Peter a donc été remboursé et le porte-parole du site a précisé que des mesures seront prises contre le vendeur. Celui-ci a inscrit "Merci pour votre achat" au dos de l'image. Un humour qui fait grincer des dents. Au moins, Peter servira d'exemple pour ralentir notre enthousiasme avant d'ouvrir nos cadeaux ou de faire face aux interminables excuses des personnes qui n'en ont pas achetés.