We Love Green 2014 : Le rendez-vous des étudiants bobos ?

Ecrit par

Le festival We Love Green a eu lieu ce week-end à Paris. Avec un prix assez élevé et des scènes recyclables, on peut de demander si ce festival n'avait pas des allures "bobo".

Ce week-end a eu lieu le festival We Love Green. Festival destiné aux amateurs de musique, de nourriture, d'art et d'écologie ! Pendant 2 jours, les étudiants désireux de manger bio tout en écoutant du London Grammar et en déblatérant sur l'économie verte, ont pu le faire au parc de Bagatelle à Neuilly. Niveau musique, ils ont eu droit à Little dragon, Asgeir, Gerd Janson, Foals, Lorde, Moodoid, Lunice, Denai Moore et compagnie. Vous ne connaissez pas tous ces artistes ? Tout à fait normal, le festival We Love Green est un mélange entre Les Inrocks et Coachella, avec une petite touche du Weather Festival ! Le prix (66 euros les 2 jours) n'a pas dû plaire aux étudiants lambdas qui, on rappelle ne roulent pas sur l'or. En parlant de ça, découvrez 10 trucs à propos de l'argent, qu'on ne vous a jamais dits ! Les mauvaises langues diraient que ce festival est un peu comme le rendez-vous des bobos… Ont-elles vraiment tort ?

We Love Green 2014 : Le rendez-vous des étudiants bobos ?

Parce que ce n'est pas tout le monde qui dépenserait presque 70 euros pour aller voir des artistes chanter sur une scène recyclable. Des artistes qui, pour la plupart sont inconnus ! MêmeBell Knox, notre porn-star étudiante apprentie avocate en droit civil est plus connue que certains d'entre eux ! On voit déjà l'étudiant bobo dire "j'ai assisté à une prestation trop hype ce weekend. J'ai vu l'allemand Gerd Janson combiner l'électro, le disco et la trap comme personne. Pendant tout le weekend j'ai pu profiter d'un générateur solaire et de sandwichs vietnamiens sans gluten. Ce fut hétéroclite !" Donc oui, on pourrait penser que les étudiants bobos étaient tous présents à Neuilly ce weekend. Mais au moins, en ce qui concerne les gobelets jetés sur le sol, les emballages, couverts et autres détritus… eux étaient aux abonnés absents. Le festival se dit écolo et est vraiment écolo ! De plus, c'était l'occasion pour certains artistes qu'on ne voit pas souvent sur scène (pour ne pas dire jamais) de se révéler au grand public. Bilan : We Love Green pour bobos ? Oui ! Mais pour la bonne cause !