BDE : Quels budgets ?

Ecrit par

Après la dure période d’examens du moment, ce sera l’heure des dernières fêtes étudiantes. Un véritable défi chaque année pour les BDE. meltyCampus vous en dit plus.

La vie étudiante est parsemée de cours, de révisons, d’examens, mais aussi de soirée et de fête, à l’instar de la prochaine soirée STAPS au Bataclan. Des moments intenses et attendus par les étudiants. Chaque université et chaque école possèdent, à plus ou moins grande échelle, ce qu’on appelle un Bureau Des Etudiants (BDE). Composés d’étudiants de l’établissement, ils ont pour mission d’organiser les activités extra-scolaires de l’accueil des nouveaux élèves, en passant par des activités sportives ou culturels et bien sur les fameuses soirées du jeudi soir ! En France, ces BDE existent depuis des dizaines d’années, et le secteur le plus porteur est celui des écoles de commerce avec des budgets annuels de plusieurs centaines de milliers d’euros. En tête du classement on retrouve l’ESSEC avec 1,2 million d’euros pour l’année 2011, en seconde place on retrouve l’ISC avec 820 000 euros, suivi de l’Ecole supérieure de commerce de Paris avec 625 000 euros, puis de l’EDHEC Lille-Nice et pour finir le trop 5… la prestigieuse HEC Paris avec 6000 000 euros.

En fin de classement on retrouve ex-aequo une école parisienne, l’EDC, avec 25 000 euros de budget annuel, ainsi que l’école supérieur de commerce de Chambéry. En queue de classement on retrouve l’école supérieure de commerce de Pau avec seulement 6400 euros. Il est important de savoir qu’en France, peu de chiffres officiels existent au sujet des dépenses dans la vie associative, tout comme ce qui s’y passe à l’exemple des traditionnels bizutage. Selon Thierry Lichet, sur les 25 000 associations étudiantes présentes en France, les BDE représenteraient la grosse majorité avec prés de 13 500 organismes. Parmi eux de grandes disparités existent, mais le budget moyen est tout de même estimé à 250 000 euros. En tout le budget global est de plus de 10 millions d’euros chaque année. Et vous, aimez vous vos soirées étudiantes ?