Valérie Trierweiler : Son fils se moque de Hollande sur Twitter ?

Ecrit par

Jeudi 6 octobre au soir, le Président de la République, François Hollande, s'exprimait face aux médias sur la chaine de télévision TF1. Parmi les téléspectateurs, Léonard Trierweiler, le fils de l'ancienne compagne du Président, qui n'était pas avare en commentaires sur Twitter. meltyCampus vous en dit plus.

Hier soir, vous étiez plus de 7,9 millions de Français à suivre l’intervention télévisée du chef de l’État sur le plateau de TF1. Si un bon nombre de personnes aime à commenter ce genre d'évènement sur les réseaux sociaux, il semble qu'il en soit de même pour Léonard Trierweiler, fils de Valérie (fait-elle partie du top 10 des femmes aux parcours brillants ?), ancienne compagne du chef de l’État. En effet, le jeune homme de 17 ans s'est fondu de quelques commentaires à caractère humoristiques (voire moqueurs ?) pendant la retransmission du passage du Président à la TV. Dans un premier tweet, le jeune homme, qui suit des études de cuisine, a repris la formulation de sa mère lorsque celle-ci soutenait Olivier Falorni alors opposé à sa rivale, Ségolène Royale, dans la course aux législatives : "Tout mon soutien à @FHollande qui se bat aux côtés des Français depuis tant d'années dans un engagement désintéressé #DirectPR."

Alors que Valérie Trierweiller avait quelques mois plus tôt créé la polémique en soutenant M. Falorni ("Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d' années dans un engagement désintéressé."), son fils a repris la même formulation. De l'ironie ? Absolument pas si l'on en croit le principal intéressé qui déclarait peu après dans un second tweet : "Mon Tweet à François Hollande n'a pas pour intention de faire allusion à Olivier Falorni. J'exprimais un réel soutien. Sachez le." Une mise au point nécessaire tant le troisième tweet laissait apparente une certaine confusion : "Et on dit quoi à @fhollande ? Merci pour ce moment ;) #DirectPR". Un tweet qui faisait bien évidemment référence au livre de Valérie Trierweiller, "merci pour ce moment", d'ailleurs corrigé par des étudiants. Inscrit depuis juin dernier sur le célèbre réseau social, Léonard a vu le nombre de personnes qui le suivent grimper en flèche. D'après Sud-Ouest, ils seraient aujourd'hui plus de 10 000 followers à le suivre.

Source : http://www.sudouest.fr