Université Montpellier 3 en faillite : L'UNI sabote le mouvement ?

Ecrit par

À Montpellier c'est toujours la bataille pour sauver l'université Paul Valéry. Les étudiants ont manifesté le 26 septembre et la mobilisation aurait subi des provocations de l'extrême droite. meltyCampus vous raconte.

Ce 26 septembre, les étudiants de Montpellier étaient très remontés. En effet, la fac de Montpellier 3 clame la faillite et annonce qu'elle fermera son antenne de Béziers pour regonfler le budget. Après l'assemblée générale organisée jeudi dernier, les étudiants sont allés manifester dans les rues. Le Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier s'est également plaint sur son blog : "habillés en costume cravate, les militants de l'UNI ont tenté de perturber l'Assemblée Générale aux cris de 'gréviste = futur chômeur'". La section montpelliéraine de l'UNI est connue pour être de droite, "voire extrême" selon le collectif de militants révolutionnaires et communistes libertaires.

L'événement n'aurait pas dégénéré grâce aux étudiants présents qui se sont opposés à l'arrivée de militants de droite. Pour le collectif, les membres de l'UNI, "étrangers à la fac de lettres, inscrits en fac de droit", ne sont pas concernés par les mesures d'austérité et seraient seulement venus "casser le mouvement". La police aurait même dû intervenir pour protéger les militants de l'UNI. La manifestation a donc continué à protester contre les mesures d'austérité proposées par la présidence de l'université. Espérons que cette histoire de faillite s'arrange pour Montpellier, afin qu'elle ne se retrouve pas dans la triste situation de facs grecques…