Université Lyon 2: Etudiants vacataires en grève !

Ecrit par

Rien ne va plus à l'université Lyon 2 ! Les étudiants vacataires ne sont plus payés depuis 6 mois. Le mouvement de colère s'est transformé en piquet de grève. meltyCampus revient sur l'affaire :

Travailler pour la fac sans salaire et sans contrat de travail, c'est possible. Les étudiants vacataires de Lyon 2 en font l'expérience depuis six mois, nous apprend Le Monde. Cette situation scandaleuse et parfaitement illégale concernerait au moins 171 étudiants. Ces jeunes travailleurs précaires connaissent un sort bien différent des 2 230 autres enseignants vacataires, salariés de l'université. Les départements les plus touchés sont la sociologie, les sciences-politiques et l'anthropologie. Certains attendent toujours le paiement d'heures de cours dispensées au titre de l'année scolaire 2013-2014. Ce retard phénoménal serait dû à un problème administratif. Face à cette situation devenue intenable, un collectif de vacataires précaires s'est formé à l'automne 2014. Ils ont manifesté, et l'université a promis en décembre que les salaires seraient réglés sous un mois. Les étudiants attendent toujours. En grève depuis le 21 janvier 2015, ils ont pratiqué la rétention des notes de partiels en refusant de les rentrer dans le logiciel du campus. Visiblement, les professeurs de Paris-Sud adeptes de la rétention de notes ont fait des émules. Estimés entre 80 000 et 100 000 il y a deux ans dans toute la France, les vacataires étaient 130 000 en 2014.

Université Lyon 2: Etudiants vacataires en grève !

Plus grave encore, parce que complètement illégal, les étudiants vacataires à Lyon II ne sont pas que des Doctorants. Des étudiants en master 2 figurent aussi dans leurs rangs. Ils assurent les TD et donnent parfois des cours magistraux. L'administration évoque les restrictions budgétaires de la loi LRU de 2007 pour justifier cette pratique. A cause de la grève, 20 à 60 % des cours et TD habituellement dispensés par les vacataires auraient été annulés en sciences politiques, anthropologie, sociologie et arts du spectacle. Le salaire d'un vacataire étudiant est d'environ 40 euros bruts de l'heure, mais ne prend pas en compte les heures de préparation des TD, de correction de copies et de surveillance des examens. La suppression des frais d'inscription pour les étudiants vacataires fait partie des revendications des grévistes. Ils veulent aussi une mensualisation de leur salaire et la limitation des effectifs de TD à 30 étudiants. "Notre objectif est de dénoncer plus largement l'emploi abusif d'un statut précaire. Il a été créé à l'origine pour des missions ponctuelles, comme des conférences, non pour un usage massif et systématisé" explique un vacataire. Ils comptent bien faire entendre leur voix à la journée d'action nationale du 5 mars contre la pénurie budgétaire à l'université, pour ne pas finir dans le tumblr des universités en ruines.

Source : http://campus.lemonde.fr/campus/article/2015/02/26/la-longue-crise-a-lyon-2-illustre-le-malaise-des-etudiants-vacataires_4583472_4401467.html