Université Lyon 1 : Découvrez la campagne bestiale anti-plagiat !

Ecrit par

Comment faire comprendre aux étudiants que le plagiat, c’est mal ? L’université de Lyon a opté pour une campagne humoristique, voire enfantine. Explication !

Selon un récent sondage, 50% des étudiants auraient déjà plagié ; un chiffre qui ne tient pas en compte ceux qui n’avouent pas (les coquins). On pense souvent qu’il ne s’agit que de triche - ne faites pas l’innocent, meltyCampus sait que vous connaissez les techniques pour tricher- et que ce n’est pas si grave ; pourtant les conséquences peuvent être importantes. Annulation des résultats, conseil de discipline, interdiction d’examen pendant un certain temps ; bref un processus contraignant qu’il vaut mieux éviter. Chaque année, les universités multiplient les campagnes pour prévenir les étudiants que plagier est un délit, mais ces derniers sont bien loin de prendre tout cela au sérieux. Pour attirer le regard des étudiants et leur faire comprendre ce qu’est vraiment le plagiat sans que ce soit chiant, l’université de Lyon a mis en place une campagne insolite. Son nom : “Le bestiaire des plagieurs” qui donne tout de suite le ton et chaque affiche explique les pratiques qui sont considérées comme une forme de plagiat. Nous découvrons ainsi “l’insouciance du mouton quant aux bonnes pratiques à suivre”, “le caractère de copieur du perroquet qui répète sans comprendre” et “la tricherie du caméléon qui se réapproprie le travail d’autrui”.

Université Lyon 1 : Découvrez la campagne bestiale anti-plagiat ! - photo
Université Lyon 1 : Découvrez la campagne bestiale anti-plagiat ! - photo

Sur le site de l’Université de Lyon, cette campagne est expliquée sans pour autant avoir un ton accusateur ou réprimant. Le but de cette initiative est “d’identifier les différentes formes de plagiat sous la forme d’animaux”. Loin d’être adressée uniquement aux étudiants, cette campagne est aussi faite pour prévenir les professeurs et autres chargés de TD des conséquences s’ils tentent de plagier. Un projet qui aurait sûrement été utile à la directrice de Sciences Po qui a été virée pour plagiat. L’université de Lyon ne se contente pas de prévenir les étudiants, elle tient aussi à les guider pour éviter tout soupçon. Premier conseil : il est important de reporter dans une bibliographie toutes les sources de ses recherches et d’utiliser les guillemets pour les citations. Deuxième conseil : même si on vous l’a reproché pendant toute votre scolarité, vous devez paraphraser ce que vous avez lu pour prouver à votre lecteur que vous avez compris les idées de l’auteur. Espérons que nous n’aurons pas d’affaires de plagiat cette année. Avez-vous déjà triché ?

Source : Université Lyon