Université de Princeton : Les étudiantes priées de trouver un mari avant leur diplôme !

Ecrit par

Une ancienne élève de Princeton exige que les étudiantes de cette fac trouvent un mari pendant leurs études. Elles ne trouveront pas mieux ailleurs, ils doivent avoir le même niveau intellectuel qu'elles. meltyCampus vous en dit plus.

Princeton fait parti des universités et écoles qui font rêver, meltyCampus l'avait évoqué. Pourtant dans cette université américaine, membre de la très céleste Ivy Harvard comme Harvard ou Yale une femme souhaite que les étudiantes trouvent le mari dans cet établissement et nul part ailleurs, il n'y a pas d'autres choix. Vous ne rêvez pas. Rue89 dévoile l'information, Susan Patton, présidente des anciens élèves de la promotion 1977 et consultante en ressources humaines souhaite vivement que les étudiantes de Princeton trouve un mari au sein de l'établissement pour avoir le même ''niveau d'intelligence'' et ne pas avoir de difficulté plus tard. Susan Patton a dans une lettre écrite le 29 mars dernier a notamment rédigé, ''pour la plupart d’entre vous, votre avenir et votre bonheur seront étroitement connectés à ceux de l’homme que vous épouserez. Or vous n’aurez jamais plus dans votre entourage, comme aujourd’hui, autant d’hommes de valeur. Ecoutez ce que personne ne vous dira jamais : trouvez un mari ici, sur le campus, avant d’obtenir votre diplôme de second cycle !''

Université de Princeton : Les étudiantes priées de trouver un mari avant leur diplôme ! - photo
Université de Princeton : Les étudiantes priées de trouver un mari avant leur diplôme ! - photo
Université de Princeton : Les étudiantes priées de trouver un mari avant leur diplôme ! - photo

Les étudiants de l'université de Princeton où la First Lady américaine, Michelle Obama a étudié ont réagi à cette lettre. Les commentaires montrant Susan Patton antiféministe fait rage. Cependant ça n'a pas clamé ses ardeurs de cette femme qui a écrit, ''je le répète : vous n’aurez pas d’autres occasions de côtoyer autant d’hommes qui en valent la peine. Bien sûr, plus tard, vous rencontrerez des hommes à votre hauteur – mais pas tant que ça. Vous pourrez aussi décider d’épouser un homme ayant d’autres qualités que simplement un intellect supérieur. Mais au bout du compte, vous finirez frustrée.'' Un éditorialiste du New York Times se révolte avec volupté sur ces déclarations, ''On a traité Patton de traîtresse au féminisme, à l’éducation mixte, à l’idéal universitaire. En réalité, elle bien plus intéressante que ça : elle a trahi sa classe.'' Cet américain poursuit, ''notre système méritocratique travaille à reproduire les classes supérieures.'' Affaire à suivre.