Une molécule anti-stress découverte à la fac d’Orsay !

Ecrit par

Et si on vous disait qu'un établissement français avait enfin découvert le remède miracle contre l'anxiété ? Vous y croyez ? meltyCampus vous en dit plus !

Le stress ! N'est-ce pas la plus désagréable des sensations ? Cette peur que l'on ressent au fond de nous avant un entretien très important, la boule au ventre qui se manifeste pendant plusieurs jours durant des examens finaux accompagnée de nausées (voici les 6 conseils pour ne pas stresser à l'approche des examens), la fatigue, la paranoïa, la crainte... Tout bien réfléchi, la colère et la tristesse ne sont pas des émotions si horribles que ça quand on compare. Cependant, il existe depuis toujours des produits naturels (mais aussi médicamenteux) pour lutter contre l'angoisse : les cures de vitamines, le yoga, les massages, les huiles essentielles, etc. Malheureusement, ce n'est pas efficace pour l'ensemble des individus. Certains diront que c'est uniquement psychologique, et d'autres diront l'inverse. Et pourtant, une molécule anti-stress a été découverte à la fac d'Orsay. Révélations !

Une molécule anti-stress découverte à la fac d’Orsay !

À la fac de pharmacie de l'université Paris-Sud d'Orsay, des scientifiques en neuropharmacologie et des chercheurs américains de Columbia ont trouvé les effets protecteurs et défenseurs de la kétamine contre le stress. Cette dernière était surtout utilisée dans des cas extrêmes pour l'anesthésie, les anti-douleurs mais également comme stupéfiant. Suite à des expériences réalisées sur des rongeurs, les animaux sous kétamine ont été stressés... et ont supporté cette situation d'angoisse pendant un bon bout de temps. Selon les scientifiques : "La kétamine pourrait donc être utile, par exemple chez les populations à risque comme les soldats, dans la protection de maladies psychiatriques induites par le stress". Il faut avouer que c'est une belle découverte ! À l'inverse de l'arrivée de nouvelles drogues chez les jeunes, inquiétant l'Europe, à la rédaction, on est très content de cette avancée pharmaceutique. Et vous ?