Une fête sexiste et raciste annulée par la fac !

Ecrit par

Une soirée jugée offensante a été annulée à l'université du Michigan. En effet, l'événement a proposé une fête sur le thème du hip-hop et a même proposé un concours de twerking ! meltyCampus vous raconte.

Les universités ont précisé que pour Halloween, il faudrait éviter les costumes offensants. Une semaine après, un événement se crée sur Facebook : "World star hip hop presents : Hood ratchet Thursday". Celui-ci est adressé aux "rappeurs, twerkers, gangsters (aucun sang n'est autorisé), voyous, joueurs de basket, 'bad bitches', 'ratchet pussy'." L'animateur et responsable de la soirée, Allen Wu, a déclaré que la fête se voulait axée sur la culture hip-hop et ne voulait pas offenser avec l'utilisation des stéréotypes qui dominent ce milieu musical. Pourtant des étudiants s'y sont opposés. Erica Nagy et Brian Thomas ont envoyé une lettre à l'administration revendiquant la violation de la politique de l'université et en leur demandant d'agir. "Cette soirée est l'un des nombreux incidents qui sont les symptômes de notre manque désolant de diversité et d'éducation", écrivent-ils en relevant l'irrespect de l'organisateur et des participants. "Le langage de l'invitation et le thème de la fête, dénigrent les femmes et le peuple noir à travers des stéréotypes raciaux et l'appropriation culturelle."

Une fête sexiste et raciste annulée par la fac !

L'événement a été retiré de Facebook suite à la prise de position de l'université. Le doyen Eric Quang a exprimé des excuses publiques et indiqué que des mesures disciplinaires sont en cours de réflexion avec les représentants de l'administration. Le HuffingtonPost a rapporté une partie des excuses du doyen : "Je tiens à m'excuser auprès de tous les membres de notre corps étudiant, y compris ceux de toutes les ethnies et de toutes les femmes, pour notre extraordinaire manque de considération, et notre manque de jugement." En 1998, le même type d'événement a eu lieu dans cette université : les étudiants blancs sont allés à une "soirée ghetto", habillés en rappeurs gangsters, portant des perruques afro et des armes en plastique. L'événement s'est évidemment fini en protestation. Cependant, il y en a toujours qui ne comprennent pas pourquoi, comme Zach Oman : "Les gens sont trop sensibles : 'WorldStarHipHop : Hood Ratchet Thursday' est un super nom pour une soirée. Si vous pensez que 'ratchet' signifie 'noir', vous êtes un crétin."

L'organisateur Allen Wu s'est dit désolé que la célébration de la musique hip-hop soit associée au racisme, aux stéréotypes ou aux offenses envers ceux qui ont inventé le mouvement : "Célébrer et profiter d'une musique qui a une prédominance d'artistes noirs, ne veut pas dire que nous offensons la culture noire. Nous la prenons pour ce qu'elle est. Si le hip-hop actuel est dominé par des termes comme 'twerking', 'ratchet' ou 'swag', et que le public écoute cette musique, il n'a pas besoin d'être noir. Mais si les gens pensent le contraire, dans ce cas je suis d'accord que c'est tout à fait inapproprié." Une autre étudiante a pris la parole pour que les étudiants ne voient pas ces protestations comme des actes isolés. Selon elle, la discrimination est bien présente sur les campus américains. meltyCampus vous a d'ailleurs déjà parlé de plusieurs sororités étudiantes racistes. "Je ne peux pas en rire, en raison du nombre obscène de fois où j'ai été invitée à 'twerker' et 'danser' pour ces hommes blancs, parce que selon eux, avec mon identité noire je possède le talent inné et le désir de le faire naturellement. Je ne peux pas en rire, parce que je n'ai pas le luxe d'enlever les étiquettes 'ratchet', 'bitches' ou 'hood'. Je ne peux pas en rire, parce que le racisme et l'oppression sont bien vivants sur le campus, un campus où je suis souvent la seule personne de couleur dans une salle de classe."

Une fête sexiste et raciste annulée par la fac ! - photo
Une fête sexiste et raciste annulée par la fac ! - photo