Un Master pour les étudiants en orthophonie ?

Ecrit par

La colère gronde chez les étudiants en orthophonie, à Nantes. Ils réclament en effet une restructuration de leur formation et l'obtention du master.

Ce ne sont pas ceux que l'on voit le plus habituellement, dans les manifestations. Les étudiants orthophonistes ont pourtant décidé de se faire entendre, en fin de semaine dernière, à Nantes. Ils étaient en effet environ 150 à "donner de la voix" pour réclamer une réévaluation de leur diplôme. Pour exercer le métier d’orthophoniste, il faut être titulaire du Certificat de Capacité d'Orthophoniste (CCO). Un diplôme qui s'obtient 4 ans après le baccalauréat, et à l'issue d'un concours très sélectif. Pourtant, il n'est reconnu qu'en Bac +2 ! Une situation qui fait enrager les orthophonistes et étudiants en orthophonie depuis déjà plusieurs années. "Cela fait des années qu'on attend d'obtenir ce grade de master, toujours sans succès" dénonce Valérie Chopinaux-Martinage, directrice du centre pédagogique de Nantes, à nos confrères d'Ouest-France. "On a l'accord du ministère de l'Enseignement supérieur, mais c'est au niveau de celui de la Santé que ça coince".

Un Master pour les étudiants en orthophonie ?

"Je vais faire six ans d'études pour obtenir un diplôme qui sera reconnu comme un bac + 2. C'est inadmissible ! Et, paradoxalement, on déplore un manque criant d'orthophonistes..." s'est indigné de son côté François Dulioust, 20 ans. En effet, pour obtenir le concours d'entrée dans les écoles d'orthophonie, il est bien souvent nécessaire de suivre une classe préparatoire en deux ans. Une situation qui pousse beaucoup d'étudiants à tenter leur chance en Belgique plutôt qu'en France ! Pour Laura Lanxade, 22 ans, présidente de l'Association nationale des futurs orthophonistes (Afno), c'est toute la formation qui est à revoir : "Notre formation est incomplète. Un trop grand nombre d'entre nous se retrouve à apprendre sur le tas ou à refuser des patients présentant des pathologies pour lesquelles on n'a pas été préparés. Le master, ce serait un gage de crédibilité et de qualité" a-t-elle déclaré, tandis que les étudiants infirmiers jugent eux aussi leur formation incomplète.

Un Master pour les étudiants en orthophonie ? - photo
Un Master pour les étudiants en orthophonie ? - photo
Un Master pour les étudiants en orthophonie ? - photo