Twitter : Ils portent la jupe en hommage à l'étudiante turque violée et assassinée

Ecrit par

Depuis la semaine dernière, les turques parcourent les rues pour rendre hommage à l'étudiante violée et assassinée. C'est maintenant aux jupes de faire leur apparition sur Twitter. Explications !

Comment rester insensible face au meurtre de cette jeune étudiante turque qui a subi toute la violence de trois hommes. Comme si le viole n'était pas assez atroce, Ozgecan Aslan, 20 ans a été agressée, violée, assassinée puis brûlée par le chauffeur du minibus (aidé de deux autres hommes) qui la ramenait de son campus à chez elle. La police a fait le plus vite possible pour arrêter ses criminels mais pour la population, ce n'est pas suffisant et la crainte de nouvelles violences envers les jeunes femmes est toujours présente. Sans attendre, les turques ont envahi les rues du pays pour rendre hommage à cette étudiante et pour dénoncer de tels actes criminels. Les femmes du pays ont été appelées par les féministes à porter le deuil tandis qu'un hashtag a été lancé : #sendeanlat ("Toi aussi raconte !" en turc). Les réseaux sociaux sont désormais l'arme imparable pour se faire entendre et selon le site BFM TV les internautes du monde entier n'ont pas hésité à affirmer leur soutien en photos... et en jupe ! meltyCampus vous laisse découvrir quelques clichés.

Que ce soit au bureau, aux toilettes ou dans leur salon, des hommes comme des femmes ont pris la pose en jupe avec une pancarte à la main affichant un #ozgecanicinminietekgiy (soit : "une mini-jupe pour Ozgecan"). L'Azerbaïdjan a tenu à montrer le premier son soutien à ses voisins à travers ces multiples clichés qui ont été repris par les internautes du monde entier. En seulement trois jours, ce hashtag a été repris près de 1500 fois et cette "tendance" n'est pas prête de s'arrêter de sitôt. La page Facebook hommage à Ozgecan donne une première explication à de tels clichés et selon leurs propos : "Si une minijupe est la cause de tout, si porter une minijupe est synonyme d'immoralité, si une femme qui porte une mini-jupe est responsable de ce qui peut lui arriver alors nous sommes aussi responsables". Malheureusement, la Turquie n'est pas le seul pays à être victime des violences sexuelles et les médias ne cessent de relater chaque semaine des cas de viol en Inde qui ont poussé des jeunes étudiantes à créer un jean anti-viol.

Source : BFM TV