Tunisie : Les étudiants Noirs veulent criminaliser le racisme

Ecrit par

En Tunisie, les étudiants subsahariens mais aussi toute la minorité noire réclament une loi pour lutter contre la discrimination raciale. Une demande que le gouvernement a refusé. Explications avec meltyCampus

La Tunisie est un état en pleine reconstruction depuis la chute du régime de Ben Ali et les tensions dans le pays sont nombreuses. Il y a quelques mois, un simple Harlem Shake avait mal tourné dans une université tunisienne et avait déclenché une polémique. Une situation complexe, qui n'explique pourtant pas le sort réservé à la minorité noire du pays, qui se sent de plus en plus victime de racisme. Dans ce sens, l'association de défense des droits des Noirs nommée ADAM, a déposé un projet de loi contre la discrimination raciale pénalisant les propos et actes racistes. Une demande qui a été purement et simplement refusée par le gouvernent tunisien qui accuse l'association de ''faire honte aux Tunisiens en abordant un thème inexistant '' rapporte le site African Manager. Ainsi des étudiants africains ont récemment dénoncé le silence du gouvernement qui refuse selon eux de prendre en considération leurs plaintes (juridiques) pour insultes racistes. Des plaintes qui ont par ailleurs été aussi déposées auprès de l'organisation des Droits de l'homme et qui mèneront à plusieurs procès devant la justice internationale. Un recours obligatoire selon l'Association des Etudiants et Stagiaires Africains de Tunisie (AESAT), qui dénonce elle aussi le manque de considération de la part des autorités : ''La situation et les conditions de séjour des étudiants africains subsahariens est vraiment en dégradation".

Le racisme apparaît donc comme un sujet tabou en Tunisie, pourtant la situation semble réellement s'aggraver. Effectivement en Avril dernier, des agressions racistes contre les étudiants Noirs ont eu lieu et ont choqué et révolté la communauté noire tunisienne "Nous sommes des milliers à être parmi vous, mais, face à la montée grandissante du racisme surtout après la révolution, notre malaise augmente à cause des agressions et des tentatives de viols qui passent inaperçues". Selon l'association ADAM, la minorité noire ''souffrent d'un manque de visibilité criard'', totalement absent des médias, dans l'administration ou encore dans les hautes sphères de l'Etat. Selon vous, la communauté noire aura -t-elle gain de cause ?

Tunisie : Les étudiants Noirs veulent criminaliser le racisme - photo
Tunisie : Les étudiants Noirs veulent criminaliser le racisme - photo
Tunisie : Les étudiants Noirs veulent criminaliser le racisme - photo
Tunisie : Les étudiants Noirs veulent criminaliser le racisme - photo