Tunisie : Le professeur acquitté et les deux étudiantes condamnées

Ecrit par

Grand jour pour la laïcité en Tunisie. Un professeur a été acquitté après une altercation avec deux élèves refusant d’enlever leur niqab dans son établissement. meltyCampus vous dit tout.

Jeudi, Habib Kazdaglili le doyen de la faculté tunisienne de la Manouba, a annoncé avoir été acquitté à l’issu d’un procès inédit et chargé de symbole dans une Tunisie en reconstruction. Les faits remontent à mars 2012, accusé d’avoir giflé une étudiante exclue de la faculté pour avoir porté le niqab (un voile couvrant entièrement le visage à l’exception des yeux), l’homme avait retrouvé son bureau saccagé par les deux jeunes filles. Le doyen qui risquait tout de même 5 ans de prison pour « acte de violence commis par un fonctionnaire » a fait état de son ’’soulagement’' et aussi évoqué les pressions qu’il aurait subi depuis le début du procès en juillet dernier, ’ selon les propos recueillis par l’AFP. Les deux jeunes délinquantes ont quant à elles écopées de deux mois de prison avec sursis. Ce procès ultra-médiatisé résume parfaitement l’état social actuel de la Tunisie, après la chute de Ben-Ali : deux voies politiques, aux antipodes, se font entendre dans le pays. D’un coté les islamistes, de plus en plus traditionnels et de moins en moins tolérants avec la morale occidentale laïque. Et de l’autre les musulmans modernes, ceux là même qui étaient à l’origine d’un Harlem Shake dans l’université de Manouba il ya quelques mois. Hier, ces derniers ont gagné une bataille juridique et médiatique importante. Pensez vous que ce procès peut faire évoluer les mentalités ?

Tunisie : Le professeur acquitté et les deux étudiantes condamnées - photo
Tunisie : Le professeur acquitté et les deux étudiantes condamnées - photo
Tunisie : Le professeur acquitté et les deux étudiantes condamnées - photo