Triche : Les techniques préférées des étudiants !

Ecrit par

En exam, malheureusement, le coup de fil à un ami ou le vote du public ne sont pas autorisés… et pourtant. Retour les techniques de triche préférées des étudiants.

En cette période de bac, on sait que vous êtes particulièrement stressés, que vous ayez travaillé toute l’année ou strictement rien fait. C’est le stress des exams. Personne n’y échappe. Ah si… peut-être celui qui a de toute façon prévu de faire une année sabbatique l’année prochaine et qui prépare son roadbook au lieu de réviser. Pour tous les autres, c’est la panique et cette panique atteint son paroxysme à partir du moment où votre compte à rebours affiche J-7. Et c’est dans ces moments-là que l’on pense à tricher. On ne vous blâme pas, ne vous inquiétez pas. On a tous ce petit truc en nous qui nous démange depuis l’école primaire et le livre que l’on nous obligeait à mettre entre nous et notre voisin de table n’a fonctionné qu’un temps. Avant de poursuivre cet article, nous tenons à vous dire que nous vous déconseillons de tricher parce c’est immoral (crédibilité en l’écrivant : 0%) et parce que surtout vous risquez gros ! Maintenant que c’est dit, on vous présente les techniques de triche préférées des étudiants. 1. La calculatrice. Vous aussi vous étiez désespérés quand vous appreniez que la calculatrice serait interdite pour votre épreuve, parce que vous aviez passé des heures à copier votre cours dessus ? La calculatrice est sans doute l’une des plus grosses blagues du bac et, au fond, si depuis le temps les correcteurs n’ont pas compris qu’ils auraient dû faire reset sur toutes les calculatrices avant l’épreuve, c’est qu’ils sont au courant. Dommage pour les lycéens qui passeront le bac d’ici quelques années caril y a de grandes chances que la calculatrice ne soit plus du tout autorisée.

night animated GIF

2. L’antisèche. Un classique de la triche. Avec des correcteurs de plus en plus vigilants, les étudiants ont cependant dû faire évoluer quelque peu les techniques (sur l’envers de l’étiquette de votre bouteille d’eau ou à l’intérieur de votre stylo plume ça ne marche plus) et le "plus sûr" reste de l’avoir dans une manche, un sous-vêtement ou même à même la peau et de la consulter aux toilettes. 3. Se faire remplacer. Une technique très populaire chez les étudiants mais certains se font parfois prendre et le candidat remplaçant est alors en général très durement puni, contrairement à ce que l’on pourrait croire. C’est par exemple ce qui est arrivé àcet étudiant qui a écopé de 2 mois de prison. 4. Les objets connectés. En matière de triche, les petits nouveaux sont pour finir les gadgets high tech comme la montre connectée. Une chose est sûre, si vous comptez tricher, on vous déconseille vivement d’appliquer une des techniques du film Les sous-doués passent le bac.