Tinder : Les pires messages de la semaine #53

Ecrit par

Nouvelle semaine, nouvelle sélection ! meltyCampus a une fois de plus compilé les pires messages de Tinder, histoire de passer un excellent week-end en découvrant des dragueurs bien plus nuls que nous.

Décidément, les dragueurs sur Tinder ne s'arrêtent jamais ! Pourtant aux vues des techniques ridicules de certains pour tenter de conquérir le cœur (ou le lit) de son / sa prétendant(e), une petite pause s'impose. Mais ça serait dommage, car cela signerait la disparition de votre rubrique préférée qui dure déjà depuis un an ! Une année complète de tentatives de dragues foireuses. Tant mieux, car à défaut de pécho, ces dragueurs / losers nous font bien marrer. Du coup, cette semaine encore, on vous fait découvrir le meilleur du pire des phrases d'approche sur Tinder. Et comme pour notre sélection précédente des pires messages de la semaine, le rire est au rendez-vous. Entre jeux de mots et tentatives désespérées, l'humour se transforme rapidement en ridicule. Grâce au site Total Frat Move, on se rend vite compte que beaucoup de monde devrait suivre nos conseils de flirt. En tout cas, voici notre 53ème sélection des phrases de drague les plus nulles mais aussi les plus drôles :

  • "Donc je suis un producteur de séries TV et on est en train de réfléchir à une suite de "DownTown Abbey" . Elle s'appellera "DownTown on Abby " ("en profondeur d'Abby"). Ça t'intéresses de jouer un des rôles principaux ?"
  • "Je m'appelle Cheyenne, comme la montagne. Tu peux explorer le terrain quand tu veux ;)" la réponse du prétendant "J'ai envie d'explorer l'arrière-pays boueux si tu vois ce que je veux dire ;)"
  • "Tu ressembles à la version féminine de Fetty Wap. Tu es la "Trap Queen". Je m'incline devant toi comme en 1738."
  • Lui : "Mon cochon d'inde veut des photos de toi nue. Je lui ai dit non, mais il est catégorique" / Elle : "C'est sérieux ?" / Lui "Malheureusement oui. En plus c'est mon coloc' et c'est lui qui paye le loyer."
http://i.imgur.com/D7ES58M.gif
  • Lui : "Je serais ton papa" / Elle : "Ok trop cool" / Lui : "Donc maintenant tu rentres à la maison et tu mets des vêtements, hors de question que tu sortes habillée comme une p*te !"