The Walking Dead saison 4 : Les zombies crèvent l'écran !

Ecrit par

Herveys, c’est un étudiant à l’université qui rédige des chroniques pour meltyCampus. Il vous fait découvrir les cours auquel il a assisté, même si Herveys n'aime pas vraiment les profs… Cette semaine, zoom sur la série "The Walking Dead", pour une petite leçon sur les zombies !

Là, il est 8h et je suis assis dans le RER, premier wagon, direction la fac pour mon premier cours de la journée. Voilà un petit moment que je n’ai pas rédigé une chronique pour meltyCampus. La dernière fois, c’était pour mon dernier cours de 2013, un cours de biologie donné par Jeff Winger de la série Community. Mais c’est parce que j’avais beaucoup d’examens et je n’avais donc pas de cours à raconter. J’aurais pu faire une chronique sur les révisions, ça aurait été marrant, ou pas… Non, si vous voulez lire une bonne chronique, c’est vers le Journal d’une fille au pair qu’il faut regarder. Bref, c’est reparti, et le cours qui m’attend va être génial. On a une présentation orale à faire sur le sujet, mais rien de difficile. En fait, mon cours d’aujourd’hui porte sur la série The Walking Dead ! Le cours s’intitule "apprendre à survivre", par contre, je ne me souviens plus le nom de mon prof...

The Walking Dead saison 4 : Les zombies crèvent l'écran !

8h15, j’ai dépassé une seule gare. Voilà 10 minutes que mon train est arrêté. Je risque d’être en retard, mais ce n’est pas grave, je vais pouvoir réfléchir à mon exposé. On a eu le sujet après l’intervention de Carrie Mathison sur l’agent de la CIA disparu en Iran, c’est ce professeur dont je ne me rappelle plus le nom qui est venu se présenter et nous demander de travailler pendant les vacances. "Nous discuterons de la série The Walking Dead, mais en attendant notre prochaine rencontre, travaillez sur cette question : Que feriez-vous en cas d’attaque zombie ?" a-t’il demandé. Ça nous a bien fait rire, mais petit à petit, tout le monde a commencé à s’investir. Je veux dire, passionnément ! Avec la série The Walking Dead, le zombie est revenu dans la culture populaire et mes camarades de classe semblent fans. Attention, je ne dis pas que je n’aime pas, au contraire. Et c’est pour cela que je pense bien m’en sortir à l’oral. On sait tous quoi faire en cas d’attaque de zombies : courir, conserver de la nourriture, être armé, viser le cerveau, et surtout, à plusieurs on a plus de chances et de possibilités !

The Walking Dead saison 4 : Les zombies crèvent l'écran !

8h30, nous sommes toujours au même endroit. En face de moi, l’homme ressemble à Brad Pitt, c’est vraiment étrange. Je ne dis pas ça en référence à un autre film sur les zombies (World War Z), il a la même mâchoire carrée, vous voyez ? Il porte un blouson à capuche mise sur sa tête. Un bonnet lui couvre également le front, mais son visage symétrique et ses yeux bleus font vraiment penser à Brad Pitt. Il regarde les autres passagers, tous se questionnent et regardent dans toutes les directions. Un homme crie, je me retourne. Il est devant la cabine du conducteur et lui gueule dessus : "C'est pas possible ça ! Toujours, pas une fois de temps en temps, tous les jours, toujours il y a un problème avec vous !" Un autre homme assis dans le wagon se lève et rejoint le premier pour crier après l’agent de la RATP. Dans le wagon, les gens chuchotent, certains se lèvent. Et "le phénomène mouton" prend vie : le wagon se vide de plus en plus vite, tout le monde se suit, même Faux-Brad Pitt descend sur le quai. Mais les nouveaux passagers, se faufilant sur le quai pensant que le train part, rentrent et prennent les places des premiers occupants, dont celle de Faux-Brad, en face de moi. Lorsqu’ils remontent dans le RER, ils n’ont plus de place et restent debout. J’observe Faux-Brad, il est dégoûté, fallait pas descendre.

8h45, les deux mecs qui criaient contre le conducteur remontent dans le wagon en ronchonnant. La RATP nous annonce que le train va repartir, et nous prie de regagner nos places. Il démarre et nous repartons. C’est sûr que je serai en retard pour mon cours… Puis le train ralentit, et freine brusquement. Les gens debout trébuchent et tout le monde s’énerve. Un nouvel homme crie et insulte la RATP, une jeune femme explique que ce n’est pas leur faute. Elle se fait huer par l’homme qui en entraîne d’autres avec lui. Sous ces hurlements animaux, la jeune femme se lève pour aller à un autre wagon. Arrêtés en pleine voie, nous attendons mais la tension monte. Les uns s’adressent aux autres, ils communiquent, même si c’est pour râler, au moins ils sont unis. Cependant, je ne pense pas que les meilleures décisions seraient prises en cas d’attaque zombie, enfermés dans un train sous terre… Je regarde les gens autour de moi, si un seul d’entre eux se transforme, nous sommes tous perdus…

The Walking Dead saison 4 : Les zombies crèvent l'écran !

9h, toujours entre deux gares. En face de moi, le nouvel homme crie autant que les autres, voire plus. Sur ma droite, les deux premiers hommes à s’adresser au conducteur, sont assis sur la banquette. En face d’eux, un homme les observe mal à l'aise. Grosse barbe, sourcils épais, visage ronchonnant, bonnet qui couvre son front, il ne tient pas en place, comme s'il était sous l'effet d'une quelconque drogue… Et là, les bras croisés, son regard bascule de l’homme en face de moi, aux hommes en face de lui. Nous sommes pris dans un dialogue transversal entre 3 hommes énervés, et Grosse Barbe observe la scène comme un match de tennis. Mais il semble perdu, déboussolé, et totalement inconfortable. D’ailleurs, il ne résiste pas et se lève pour changer de place. Le volume de la discussion continue d’augmenter parce que les 3 hommes ne s’écoutent même pas répondre, et là, je me demande pourquoi je n’ai pas fait ça depuis le début…

9h15, l’homme en face de moi se jette sur les deux à ma droite. Il mord le premier en lui arrachant l’oreille et s’agrippe au deuxième qui essaie de se dégager. Il y a un premier cri féminin, mais il suffit de 5 secondes pour que tous ceux qui ont des écouteurs les enlèvent. Maintenant, seul les cris des passagers font office de bruits dans le wagon. Le zombie a mordu 7 personnes avant même que je puisse me lever de ma place. Je saute par-dessus la banquette et suis la masse de gens qui se dirige vers l’arrière du train. Mais au fond, c’est pire. Désormais, Faux-Brad est en train de dévorer ce qu'il reste du visage de Grosse Barbe. Des centaines de passagers courent, tombent et se marchent dessus. Enfermés dans cette boite de conserve immobile, tout le monde hurle, j’ai l’impression de voir au ralenti, est-ce ainsi qu’on ressent les derniers moments de sa vie ?

The Walking Dead saison 4 : Les zombies crèvent l'écran !

9h30, la sonnerie annonce la fermeture des portes, et je me réveille d’un bond. Où sommes-nous ? J’attrape mon sac et réussis à m’éjecter du train avant que les portes ne se referment. Je me suis endormi avant que le train redémarre. J’ai 30 minutes de retard, mais je suis juste à côté de mon université. J’ai bien pensé à mon exposé, on regarde les films et les séries sur des événements catastrophes, et on pense que ça nous apprend les clés pour survivre. Mais en réalité, c’est surtout une question de chance. Si l’apocalypse a lieu, c’est surtout l’endroit où vous vous trouvez qui va déterminer votre avenir. Voilà ma fac, dans quel bâtiment je suis déjà ? Que feriez-vous en cas d'attaque zombie ?

La bande annonce du prochain épisode de The Walking Dead
The Walking Dead saison 4 : Les zombies crèvent l'écran !