Témoignages : "Je suis devenue maman à la fac !"

Ecrit par

Mary ne s'attendait pas à tomber enceinte à la fac. Quand elle décide de garder le bébé, elle se retrouve seule. L'étudiante se promet d'obtenir son diplôme malgré tout.

C'est une histoire dans laquelle les hommes n'ont pas le beau rôle. Si les étudiantes craignent par-dessus tout de tomber enceinte à la fac, c'est par peur de finir mère célibataire. L'avortement est un droit, mais c'est avant tout un choix qui repose sur les seules épaules de l'étudiante concernée. Personne ne se rend de gaité de cœur au planning familial. Mary a décidé de ne pas s'y rendre du tout, et son petit ami le lui a fait payer. La jeune femme a raconté son histoire à HerCampus. Tout commence à la rentrée 2007, pendant sa première année de fac. Mary est alors en couple avec son copain du lycée, Paul. Le jeune homme refuse d'entretenir une relation à distance. Au lieu de partir à la fac dans un autre État, Mary s'inscrit donc dans le community college (université professionnelle) que son copain. "Ce sont parfois les décisions les plus insignifiantes qui changent votre vie pour toujours" raconte Mary. Cet été-là, la jeune fille arrête également sa pilule quelque temps à cause d'un autre traitement. Le couple utilise alors uniquement des préservatifs. Sauf qu'un accident peut toujours arriver... et le 7 octobre 2007, Mary découvre qu'elle est enceinte au cours d'un examen médical urinaire de routine. Elle a 19 ans.

Paul parle tout de suite à Mary d'avorter. Hors de question pour lui de s'encombrer d'un enfant à la fac. "Mary, tu ne peux pas avoir les deux. Tu dois choisir. Ton petit ami depuis deux ans, ou cette chose que tu ne connais que depuis quelques mois" lui dit-il. Le rejet violent de Paul est un choc pour l'étudiante. Résolu à garder son bébé, la jeune fille comprend qu'elle devra se débrouiller seule. Heureusement, Mary peut compter sur sa famille. Bien que ses parents aient plutôt mal accueilli la nouvelle, ils deviennent rapidement "ses meilleurs fans". Mary doit arrêter les cours quelques mois à cause des nausées. Il n'est pas question pour elle de faire adopter son enfant. Après la naissance de sa fille Alexa, elle doit jongler entre les cours et son rôle de maman. Elle vit toujours chez ses parents. Paul brille surtout par son absence, et ses remarques blessantes. Deux ans après, il change d'université. Mary doit se battre en justice pour obtenir une pension alimentaire. Elle intègre à cette époque un cursus de journalisme, son rêve. "Je ne voulais pas devenir cette statistique, qui dit que 1,5% des étudiantes devenues mères à la fac obtiennent un diplôme du supérieur. Je voulais le meilleur pour ma fille" raconte-elle. Après quatre ans de lutte, Mary a réussi son pari fou. Elle a désormais une fille, un diplôme et un métier. "Je veux témoigner, pour que chacune sache qu'il est possible de vaincre l'adversité" conclut-elle. Que pensez-vous de ce témoignage ?

Source : HerCampus