SUP'Internet : Zoom sur Ophélie, major de la 1ère promo de l'école !

Ecrit par

Le 20 juin prochain, à la Maison de l’Unesco à Paris, aura lieu la cérémonie de remise des titres à l’attention des élèves diplômés de la première promotion sortante de SUP’Internet. A cette occasion, Ophélie Brice, major de la 1ere promo, sera mise à l’honneur. meltyCampus vous en dit plus.

C’est quelque peu troublée par cette distinction, que la jeune étudiante, major de la première promotion sortante de SUP’Internet (qui accueille un nouveau BDE), est revenue sur son parcours auprès d’Arnaud Rollet, rédacteur pour IONIS Education Groupe : "Après un bac L Cinéma et Audiovisuel dans un lycée de Nancy, j’ai fait une école de communication pour faire de la publicité et du marketing. Je n’y suis restée qu’un an car j’avais compris que je n’avais pas fait le bon choix. J’ai alors cherché à me réorienter et ai découvert SUP’Internet. Après une Journée Portes Ouvertes qui m’a séduite, j’ai décidé de m’y inscrire." Et d’enchaîner : "Ce qui m’a plu à SUP’Internet ? Le côté formation en 3 ans m’a beaucoup plu comme le fait de devoir faire un stage chaque année car cela offre la possibilité de rentrer rapidement dans le monde du travail. L’aspect transversal de la formation était un "plus" à mes yeux."

Si SUP’Internet propose aux futurs managers, qui ont acquis les bases des trois facettes d’un site web (design, marketing et technologies), de mener des projets, Ophélie a opté pour le web design avec une prédilection pour l’ergonomie. Un enseignement dispensé par "Olivier Mokaddem, un très bon professeur qui m’a fait aimer cette matière. D’ailleurs, c’est dans ce domaine-là que je me suis spécialisée", précise t-elle. Du fait de la richesse et de la diversité des contenus des sites, l’ergonomie et l’UX/UI ou expérience utilisateur, sont des compétences essentielles dans le milieu actuel. C’est en cela que la jeune femme conclue : "J’aime l’ergonomie pour la méthodologie employée et notamment le fait d’être sur le terrain, d’aller voir directement les utilisateurs pour modéliser leurs besoins et leurs comportements afin de livrer un produit correspondant pleinement à leurs attentes. Il ne faut pas prendre la mauvaise habitude d’aller tout de suite vers l’aspect design et esthétique : les besoins doivent d’abord être analysés en amont. C’est le design qui doit s’adapter aux utilisateurs et à leurs problèmes, non l’inverse." Notez qu'il y a quelques jours de cela, les étudiants de l’école se sont distingués à l’Open du Web !