SUP'Internet : Quand l'école squatte le Salon du numérique et de l'informatique !

Ecrit par

Lors du prochain Salon du Numérique et de l'informatique, l'école SUP'internet participera à une table ronde sur les carrières du web. meltyCampus donne la parole à Guillaume Caradec, responsable des études à SUP'internet :

Les samedi 31 janvier et dimanche 1er février prochain, l'Etudiant organise la huitième édition du Salon du Numérique et de l’Informatique au parc des expositions, Porte de Versailles. A cette occasion, Guillaume Caradec, responsable des études à SUP’Internet, prendra part à une table ronde sur les carrières du web. Sur meltyCampus, nous vous parlions déjà de SUP'internet, une école privée qui propose des bourses d'étude aux bacheliers détenteurs d'une mention TB. "Le titre de ce salon démontre l’évolution des technologies de l’information. L’informatique, ce sont les technologies de grandes architectures, les réseaux, la sécurité, les bases de données. Le numérique, c’est l’application d’une panoplie de technologies diverses au service de projets à l’échelle humaine, de l’imagination, de la créativité" explique-t-il. Guillaume Caradec est diplômé de l'école d'informatique Epitech, membre comme SUP'Internet du Groupe IONIS.

SUP'Internet est une école dynamique. Quand son BDE n'emmène pas les élèves au ski, le responsable des études prend la parole pour analyser le développement du secteur web dans notre économie. "Ce qui prime pour moi dans la technologie de l’information, c’est l’information. La technologie donne le pouvoir aux idées, mais ce sont les idées qui priment. Nous vivons la plus grande révolution de la communication de l’Histoire. C’est une époque extraordinaire, parce qu'aujourd'hui les technologies permettent à un individu isolé dans un coin de la planète de communiquer son projet, sa création à des millions d'interlocuteurs" ajoute Guillaume. Selon lui, le développement des technologies du web ne fait que commencer. Guillaume Caradec estime que les technologies de grandes infrastructures informatiques sont arrivées à maturité, avec les technologies du web en pleine évolution, le rôle grandissant du Cloud ou encore la prolifération de tablettes.

Dans toute révolution technologique, certains emplois disparaissent quand d'autres se créent. Ce changement n’est pas immédiatement perçu par les jeunes en quête de formation et leurs parents. "Nous connaissons la demande des entreprises pour des compétences de haut niveau dans le domaine du web. Préparer de jeunes étudiants à ces carrières me rend heureux d’aller tous les jours à SUP’Internet pour participer à leur futur. Voir la technologie au service de leurs talents respectifs, voilà ce qui me plaît le plus. Il y a "web" dans web designer, web marketeur ou web développeur. Cependant, nous mettons l’accent sur designer, marketeur ou développeur. Parce que la technologie sert le talent, mais elle ne le remplace pas" conclut Guillaume.