SUP'Internet : La recherche du premier stage, l'école vous guide !

Ecrit par

Pour les étudiants en première année à SUP'Internet, le premier stage rémunéré arrive avec le mois de mai. Ils appliquent en situation réelle leurs compétences. meltyCampus raconte :

Construire une carrière dans le web implique de se confronter de manière précoce au monde de l'entreprise. Chez SUP'Internet, les étudiants partent en stage rémunéré dès leur première année. Créé en 2011 par IONIS Education Group, l'établissement parisien forme en trois ans dans les domaines du web design, web marketing et Internet Technologies (diplôme de bachelor, niveau bac+3 équivalent licence). Marie-Pierre Guillaumet, la responsable des relations entreprises, guide leur recherche en amont. Les étudiants ont besoin d'un stage qui corresponde à leur projet de carrière. Objectif pour Marie-Pierre, construire un parcours qui mènera l'étudiant à l’emploi, dresser un bilan objectif des compétences de l'élève, étudier précisément l’offre de stage et déterminer si la société qui recherche un stagiaire correspond au profil de l’étudiant. "L’essentiel pour nos étudiants est de se préparer à des postes de responsables du web, avec une connaissance de toutes les problématiques du domaine. Le premier stage, c’est la première grande étape vers ce but," dit-elle. Deux intervenants préparent les étudiants à la rédaction de leur curriculum vitae et aux techniques d’entretien d’embauche. Un professeur guide les étudiants dans la préparation de portfolios qui illustrent leurs compétences, quelle que soit leur spécialisation.

Dès le premier stage, la possibilité de devenir freelance :

Laure-Ashley va à France Télévision pour assurer l’intégration du site en mode responsive, adaptée à toute la gamme de formats d’écrans. "Le front-end, c’est ce qui me plait le plus", explique l'étudiante qui aime marier le visuel et la technologie pour optimiser l’expérience utilisateur. Thomas, lui, a décidé de faire son premier stage dans une jeune entreprise "pour découvrir comment fonctionne une startup et avoir des retours directs sur mon travail dans ce cadre". Thomas compte utiliser son expérience en startup pour devenir freelance l’année suivante. Plusieurs sociétés partenaires de l'école proposent des missions rémunérées aux étudiants de SUP’Internet, un revenu qui s’ajoute à celui des stages. Pour Julia, l’objectif était de tester ses compétences en vue d’un poste à responsabilités. Elle a choisi d'effectuer son stage comme chef de projet chez Novedia, une agence digitale propriété du groupe Viseo. Plusieurs tâches lui seront confiées, comme l’architecture d’information et l’expérience utilisateur, la rédaction du cahier des charges des différents projets, le suivi créatif et le suivi des travaux de développement – "exactement la formation auquel SUP’Internet prépare" relève la jeune femme.