Suits, The 100, Teen Wolf : Pourquoi tu te dois de regarder des séries à la fac !

Ecrit par

Vous aimez les séries mais vous culpabilisez d’en regarder ? Eh bien vous ne devriez pas et meltyCampus vous le prouve !

A la rédac', on vous parle souvent de séries parce que l’on sait que les étudiants en sont généralement fans. Suits, The 100, Teen Wolf, Game of Thrones, Once Upon A Time… : il y en a vraiment pour tous les goûts ! Une vraie passion qui n’est pourtant pas toujours du goût de vos parents ou de vos profs qui aimeraient bien que vous passiez un peu plus de temps sur vos cours. Eh bien aujourd’hui, meltyCampus va vous faire déculpabiliser en vous donnant 5 raisons qui prouvent que vous DEVEZ regarder des séries au cours de vos années études. 1. C’est un bon moyen de sociabiliser. Vous pouvez être sûr que si vous lancez une conversation sur les séries, tout le monde va réagir. Cela peut donc être un bon moyen de vous faire des potes. 2. C’est de la culture générale après tout ! Il y a tellement de séries aujourd’hui que ne pas en regarder, c’est vraiment se couper du monde. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que de plus en plus de facs donnent des cours sur Game of Thrones, Buffy ou encore Breaking Bad.

3. Vous allez pouvoir progresser en anglais. Soyons honnêtes, vos connaissances actuelles en anglais viennent à 50% des séries (VO ou VOST), à 30% de vos voyages à l’étranger et à à peine 20% de vos cours d’anglais. 4. Un épisode de série est deux fois moins long qu’un film donc vous pouvez vous permettre d'en regarder un dans la soirée avant de vous remettre au boulot. Qu’est-ce que 45 petites minutes dans une soirée ? En plus, vous pouvez tout à fait les rentabiliser en goûtant devant. 5. Parce que vous serez content d’attaquer une nouvelle semaine. Avoir la pêche un lundi matin en hiver quand on se lève à 7h et qu’il fait nuit dehors, c’est difficile. Heureusement que cette nouvelle semaine vient avec son lot de nouveaux épisodes ! Vraiment fan ? On vous propose de découvrir si vous parlez le langage "séries". Alors, d'accord avec nous ?