Stage : Quelles sont les nouveautés ?

Ecrit par

Qui dit rentrée, dit stage et les étudiants ne pourront pas éviter cette dure étape. Rassurez-vous, les choses changent pour améliorer votre statut !

A moins d’intégrer une filière générale, vous savez très bien que vous ne pourrez pas éviter le stage pour valider votre année. Vous savez, ce fameux statut qui vous est donné pour que vous alliez travailler dans une entreprise où vous serez épanoui. Enfin ça, c’est ce qu’on vous laisse croire car en réalité, vous allez bosser comme un dingue. Vous serez peut-être dans l’entreprise de vos rêves, mais votre tuteur ne se gênera pas pour vous donner toutes les tâches contraignantes. Faire cela une semaine, ça passe, mais plus de trois mois, c’est l’horreur. meltyCampus sait qu'il y a une différence entre le stage rêvé et la réalité, l’écart est tellement grand que vous en arrivez presque à être dégoûté de votre métier. Rassurez-vous, le gouvernement a conscience que ses petits étudiants se font exploiter et qu'une fois arrivés sur le marché du travail, ils sont complètement démotivés. Chaque année, le statut des stagiaires est remis en question pour apporter à tous les étudiants une sécurité de salaire et un épanouissement professionnel, voici les nouveautés de cette rentrée !

money animated GIF

Rémunération obligatoire à partir de deux mois : Elle est finie l’époque où vous pouviez percevoir un salaire uniquement si vous travaillez plus de trois mois. On sait tous que la plupart des facs exigent des stages de trois mois et que certaines entreprises ne veulent pas embaucher pour une durée plus longue. Autrement dit, la rémunération vous passait sous le nez. Désormais, les entreprises sont obligées de vous donner un salaire si vous travaillez plus de deux mois, pour les autres (ceux qui ont un stage de moins de deux mois), c’est facultatif ! Attention tout de même à ne pas vous faire avoir car la rémunération est établie dès le premier jour de stage. Certaines entreprises ne commencent à payer qu’à partir du troisième mois, sachez que c’est illégal !

Montant réévalué : Désolé, vous n’allez pas gagner un salaire digne du SMIC, mais on s’y approche progressivement. Même s’il ne s’agit que d’une hausse de quelques centimes, on ne va pas cracher dessus tellement nous avons besoin de sous. Le prix horaire passe ainsi de 3,30 à 3,60 euros, ce qui vous fait un salaire mensuel net d’environ 554 euros au lieu de 508. Attention, cette somme doit vous être versée tous les mois et l’entreprise n’a pas le droit d’attendre la fin de votre stage pour tout vous donner.

clock animated GIF

Temps de travail limité : Votre entreprise veut que vous renouveliez votre contrat ? Aucun souci, mais la durée du stage au même endroit ne doit pas dépasser les six mois. Il ne manquerait plus que les patrons profitent des stagiaires au lieu d’embaucher des salariés… Eh oui, le gouvernement ne plaisante pas avec le statut des étudiants une fois dans le monde du travail et tout est contrôlé, ainsi que le temps passé à travailler qui ne doit pas dépasser celui de votre tuteur. Légalement, vous n’avez pas le droit de travailler seul sans qu’un tuteur soit à vos côtés et vous ne pouvez pas excéder les 39 heures par semaine.

Indemnités : Ce n’est pas parce que vous êtes stagiaires que vous devez être laissés de côté. Vous avez le droit aux mêmes avantages que les salariés, alors n’hésitez pas à vous faire rembourser vos titres de transport et à demander des tickets de restaurant ou le badge pour accéder au restaurant de votre entreprise. En ce qui concerne les congés, la convention de stage doit prévoir “la possibilité de congés et d’autorisations d’absence au bénéfice du stagiaire au cours de la période de formation en milieu professionnel ou de stage”. Si votre employeur n’est pas content, montrez-lui les textes de loi ! Que pensez-vous de ces changements ?