Stage : Les entreprises et établissements se préparent à appliquer la loi !

Ecrit par

La loi sur les stages votée en 2014 va entrer en vigueur à la rentrée prochaine. Les entreprises se préparent à devoir prendre les modifications en compte. meltyCampus vous récapitule ce qui va changer.

On vous parlait des stages et de ce que la nouvelle loi votée allait changer. Les étudiants sont bien évidemment soulagés de voir leur compensation augmentée de 87€ et d'avantages en nature (assurance, tickets restaurants, etc). Cependant, la loi est loin de faire l'unanimité, rappelle EducPro. Deux mesures en particulier sont controversées. La première, c'est l'interdiction des stages de plus de six mois. En effet, les étudiants en fin de cursus effectuent souvent des stages d'un an pour un projet de fin d'études ou une année de césure (dont le statut est toujours sujet à débats). Francis Jouanjean, délégué général de la Conférence des grandes écoles, dénonce un texte qui "met tout le monde dans le même panier", c'est-à-dire les nouveaux et ceux sur le point de décrocher leur diplôme.

Stage : Les entreprises et établissements se préparent à appliquer la loi !

La seconde mesure qui fait gronder les grandes écoles et les entreprises, c'est le quota de stagiaires fixé à 10% des employés au maximum. Les grandes entreprises ne seront pas tellement gênées, mais cette limitation risque d'entraver les PME, en particulier les start-ups, parfois créées par une ou deux personnes aidées d'autant de stagiaires. De fait, ces start-ups ne pourront plus employer de stagiaires du tout puisque 10% de deux personnes ne forment pas une troisième personne entière (peut-être une paire de bras mais pas plus). Les universités en revanche sont plutôt favorables à la loi. Isabelle Bourgeat-Lami, responsable des stages à Paris-Diderot, a déclaré que "la loi permet d'installer un nouvel arsenal de sanctions" contre les entreprises qui fraudent. En attendant, les entreprises commencent déjà à limiter leurs offres de stages et à revoir leur budget. Les stages pourraient également être bientôt comptabilisés pour la retraite.

Source : letudiant.fr