Social Cup : Axel&Cie remporte la battle finale !

Ecrit par

L'aventure s'est achevée en fanfare pour Axel&Cie qui a remporté la grande finale de la Social Cup. Son projet, redonner vie à nos vieux vêtements. meltyCampus revient sur cette aventure :

Axelle Nick a 23 ans, et toutes les raisons de sourire. Diplômée de l'Ecole Supérieure des Arts Appliqués de Paris en 2014, elle vient de remporter la grande finale de la première édition de la Social Cup. Ce soir-là à l'incubateur le SenseCube, meltyCampus était dans le public. Nous avons demandé à Axelle de nous parler davantage de son projet. Elle a baptisé sa future start-up Axel&Cie. Son objectif ? Créer des collections écolos et durables avec nos vieux vêtements. En attendant sa campagne de financement à venir sur KissKissBankBank, vous pouvez déjà faire un tour sur son site internet et sur sa page Facebook. Grâce à ses proches qui lui donnent des coups mains par ci par là, Axelle commence à se familiariser avec des domaines qui ne font pas partie de son cœur de métier à la base. La communication, la compta, etc. tous les aspects de la création d'entreprise, elle devra bientôt les "maîtriser sur le bout des doigts" ou alors "apprendre à déléguer" dit-elle. Nous lui demandons de poser avec son trophée dans une main et sa mascotte "Polo le t-shirt". Puis nous la bombardons de questions :

Social Cup : Axel&Cie remporte la battle finale !
Comment est née l'idée d'Axel&Cie ?

J'ai commencé par faire des graphismes pour un ami qui voulait lancer une marque éphémère. Ce travail m'a plu. Petit à petit, l'idée m'est venue de repenser complètement le modèle économique de production et de distribution. D'abord parce que je ne supportais pas l'idée de faire du Made in China. Ensuite par contrainte budgétaire. Les meilleures idées créatives naissent de contraintes ! J'en avais aussi assez que tout ce qui était éthique ou durable soit trop cher, ou trop cliché. J'ai décidé de me lancer après avoir travaillé 6 mois chez Hermès.

Peux-tu nous décrire ton projet ?

Axel&Cie proposera des vêtements "remade in France". Au lieu de simplement fabriquer en France, nous récupérerons les vêtements dont vous ne voulez plus, pour leur donner une seconde vie. On coupe, on teint, on imprime. Nous nous appuierons sur des dons individuels bien sûr, mais également sur des partenariats avec des organismes spécialisés dans la collecte. Ils nous confieront des vêtements. Axel&Cie les redesignera puis s'occupera de les vendre. Une partie du bénéfice sera reversé à nos partenaires.

Qui sont tes concurrents ?

Nos concurrents principaux sont les grandes marques de prêt­-à-­porter comme H&M ou Zara. Nous apportons une véritable plus­value éthique et environnementale. Nous n'utiliserons que des produits bios, aucune substance nocive pour l'homme ou la planète. Avec le choix d'un l'implantation locale, notre premier atelier de confection verra bientôt le jour en région parisienne. D'ici 2016, j'espère créer 3 emplois pérennes. Lutter pour la diminution des déchets textiles fera aussi partie de notre cahier des charges. Nos concurrents directs sont des créateurs français éthiques et/ou bios tels que Ekyog ou Sakina M'Sa que j'apprécie. Nous comptons nous distinguer par les prix proposés.

Social Cup : Axel&Cie remporte la battle finale !
Comment as-tu décidé de participer à la Social Cup ?

C'est un ami qui m'en a parlé. Je connaissais Makesense pour avoir déjà participé à des Hold­Up. Je connaissais aussi Kisskissbankbank, et la Banque Postale. Le concours m'a tout de suite parlé. Montrer que plein de jeunes se bougent pour entreprendre autrement, le faire en se donnant des moyens innovants et avec des acteurs pionniers dans le domaine, que demander de plus ? Je me suis inscrite et j'ai participé à l’événement Sensefiction de Paris.

Comment as-tu appréhendé la finale ?

J'ai énormément travaillé. Finale ou pas, je savais que les efforts fournis me resserviraient pour la suite. J'ai donc préparé deux pitchs comme le demandaient les consignes. Je voulais raconter une histoire, à ma manière c'est-à-dire avec beaucoup d'images ! [la rédaction confirme que les aventures imaginaires de Polo le t-shit étaient très drôles] Le jour J est passé très vite. C'était une succession de moments intenses. Je me sentais très calme, heureuse de faire partie de ces jeunes qui se bougent.

Social Cup : Axel&Cie remporte la battle finale !
Quek est ton prochain objectif pour te lancer ?

En 2015, l'objectif est de lancer une première vraie collection. Il y aura beaucoup d'étapes intermédiaires. Je vais d'abord récolter des fonds avec Kisskissbankbank. La collecte commencera bientôt, mais la date n'est pas encore fixée. [Selon le règlement du concours, Axelle devra réunir au minimum le double du financement initial qu'elle a gagné, soit 3 000 euros]. Cette collecte me servira pour acheter du matériel professionnel. Pour produire bien et en quantité, il faut s'équiper.

As-tu un modèle, une personne que tu admires ?

J'admire en général ceux et celles qui prennent le temps de comprendre leur époque. Celles et ceux qui agissent en fonction ce qu'ils savent faire et surtout ce qu'ils aimaient faire. A titre d'exemple, je citerais Charlotte Perriand. Elle était designer, et elle avait tout compris !