Saint-Denis Paris 8 : Une altercation avec un vigile sème le trouble

Ecrit par

La confusion règne toujours à Paris 8. Alors que les étudiants grognent contre le logiciel Apogée, d'autres, spécialisés en arts plastiques, ont fait une rentrée plus que mouvementée.

Le ras-le-bol continue pour les étudiants de Paris 8 ! Ces derniers protestent contre la mauvaise utilisation du logiciel Apogée, qui retarde la validation de leurs années, et donc leur inscription à l'université. Mais pour les étudiants en Arts Plastiques, un autre problème vient s'ajouter aux très pénibles soucis administratifs. En effet, ce jeudi 20 septembre, des étudiants participaient à un cours de "performance théâtrale", au cours duquel un incident a eu lieu. Jonathan, un étudiant, aurait prié un agent de sécurité de baisser la voix pendant que tous suivaient le cours. Après plusieurs demandes et une conversation téléphonique de trop, le ton est monté et l'agent aurait pris la performance en cours pour une provocation contre lui. Il aurait alors giflé l'étudiant.

Jonathan a porté plainte après une nuit passée à l'hôpital. Le vigile aurait lui aussi décidé de porter plainte. "Les jours suivants, l'atmosphère était pénible, le personnel de sécurité jetant des regards suspicieux à ceux et celles qui ont dénoncé l'agression, deux vigiles se sont violemment disputés dans le poste de sécurité le 27 septembre, cassant la vitre en jetant un ordinateur", raconte Morgane, étudiante en arts plastiques. "Le vigile a commis une faute professionnelle et a été mis à pied", assure Danielle Tartakowsky, présidente de Paris 8. "Sans vouloir l'excuser, ce dernier n'a pas compris qu'il s'agissait d'un cours, les vigiles sont souvent soumis à rude épreuve. D'une manière générale, nous dépensons beaucoup d'argent dans la sécurité, l'université est implantée dans un territoire fragile (la Seine-Saint-Denis) et notre campus est fréquemment victime d'intrusions et de vols" ajoute-t-elle.

Saint-Denis Paris 8 : Une altercation avec un vigile sème le trouble
Saint-Denis Paris 8 : Une altercation avec un vigile sème le trouble