Rentrée universitaire 2012 : Les réactions de deux étudiants face à la hausse

Ecrit par

Alors que le rapport publié par La FAGE secoue l'actualité étudiante, nous avons décidé de demander à deux étudiants ce qu'ils pensaient de cette hausse.

Ce matin, le verdict est tombé. Le coût de la vie étudiante a augmenté de 50% en dix ans, d'après la Fage. Une augmentation à peine justifiée par l'inflation, puisque celle-ci n'est que de 17%. Le responsable ? Le coût du logement, qui a bondi de 63% sur la période couverte par le rapport de La FAGE. Les étudiants doivent donc se serrer davantage la ceinture à chaque rentrée. "Heureusement que mes parents sont là pour m'aider" déclare Martin, 22 ans, étudiant en Master 1 de Philosophie à Toulouse II-Le Mirail. "Mais je pense à tous ceux qui n'ont pas cette chance et franchement ça doit être très dur pour eux". Martin vit dans une ville encore considérée comme peu chère pour la vie étudiante, mais le budget logement pèse tout de même lourdement dans ses finances. "On va dire que 70% de mon salaire, puisque je travaille à côté de mes études, passe dans mon loyer ! Et pourtant, je ne vis pas dans un appartement très cher. Alors, je me demande comment font les étudiants parisiens..." s'interroge Martin. Sa réaction face au rapport de la Fage ? "Je ne suis pas très étonné. Mon frère aîné, qui était étudiant il y a dix ans, n'a en effet pas connu autant de difficultés pour boucler ses fins de mois. C'était plus simple avant mais la crise est passée par là...".

De son côté, Pénélope est justement étudiante à Paris. A 21 ans, elle étudie à l'université Paris 7 en troisième année de Licence Sciences-Economiques. "Comme mes parents vivent en banlieue très lointaine, j'ai du déménager à Paris. Mais si j'avais pu, je serais restée chez eux, car la vie est beaucoup trop chère ici" nous explique-t-elle. "Je ne suis pas boursière donc je n'ai pas pu bénéficier d'une chambre en résidence universitaire, alors mon loyer représente 110% de mon budget mensuel !" poursuit-elle. Comme Martin, Pénélope peut compter sur l'aide de ses parents. "Elle m'est indispensable, mais j'espère ne plus dépendre d'eux bientôt" résume la jeune femme, qui travaille elle aussi à côté de ses études. Face au rapport de la Fage, qui préconise le gel des frais de scolarité, Pénélope s'insurge : "C'est vraiment injuste ! Nos parents n'ont pas eu une vie aussi difficile à notre âge ! L'inflation n'est pas prête de s'arrêter alors le gouvernement doit nous aider. Les étudiants ne devraient pas s'inquiéter autant du coût de leurs études..." explique l'étudiante. Ce qui a changé depuis dix ans ? "J'ai le sentiment que les années d'études ne sont plus des années d'insouciance. Finalement, on a les mêmes soucis d'argent que les travailleurs" affirme Pénélope.

Rentrée universitaire 2012 : Les réactions de deux étudiants face à la hausse - photo
Rentrée universitaire 2012 : Les réactions de deux étudiants face à la hausse - photo
Rentrée universitaire 2012 : Les réactions de deux étudiants face à la hausse - photo