Rentrée 2013 : Prix de l'année universitaire en hausse

Ecrit par

Deux enquêtes de l'Unef et la Fage, les deux principales organisations étudiantes, révèlent une augmentation du coût de la rentrée et de l'année universitaire à venir. Pourquoi ? Zoom avec meltyCampus.

L'UNEF et la FAGE, les deux principaux syndicats étudiants viennent de publier les résultats à des enquêtes distinctes sur le coût de la rentrée et de l'année universitaire 2013-2014. Résultat, le prix est en hausse à hauteur de 1,6 %, soit 1,5 d'inflation précise l'Unef. Cette hausse est due à une augmentation des dépenses liées au logement comme l’électricité et l’assurance habitation, mais aussi des frais obligatoires comme l’inscription à l’université, les tickets de restauration universitaire, la cotisation à la Sécurité sociale étudiante... qui ont progressé de 1,6% cette année. Pour la rentrée de septembre, le coût est en hausse de 2% soit 2.481,73 euros, selon la Fage. Pour son président, Julien Blanchet, cette hausse conduit «de plus en plus de jeunes issus des classes sociales les plus populaires à rester à la porte de l’université. Le diplôme reste un rempart contre le chômage, mais encore faut-il y avoir accès».

Si la réforme des bourses annoncée par Genevière Fioraso et effective pour cette rentrée 2013 permet à 5% des étudiants de diminuer leurs coûts, Les non boursiers (environ 75 %) connaitront une hausse du coût de la vie de 1,9%. Ce sont principalement le logement et les dépenses de santé qui sont en cause. En effet, il faut compter entre 10.500 et 15.500 euros pour financer une année d’études hors domicile parental. En raison des difficultés économiques actuelles, il est difficile pour les étudiants de compter sur "la solidarité familiale". Plus de la moitié des étudiants ont recours à un petit boulot, comme le précise l'Unef, les empêchant d'être concentrés à 100% sur leurs études. La Fage insiste de son côté sur "un système de santé où les tarifs sont en augmentation constante et la qualité de service en diminution constante". L'organisation appelle à "repenser le régime de sécurité sociale étudiante". Récemment, un rapport de la Cour des comptes mettait les mutuelles étudiantes en cause. Vous sentez-vous concernés ?