Rencontre avec Jacques Louradour, enseignant à SUP'Internet de motion design

Ecrit par

Vous vous demandez comment peut se dérouler un cours à SUP'Internet ? Ca tombe bien, récemment, nous avons rencontré Jacques Louradour, enseignant de web-design dans l'école. Retour sur cette entrevue.

Le domaine de l'internet est un des seuls épargnés par la crise. "La demande y est même plus forte que l'offre" pour Jacques Louradour, enseignant depuis 3 ans à SUP'Internet (qui a récemment apporté ses compétences à LudoSchool). Généralement, les élèves qui entrent dans l'école ont plus de 18-19 ans. "Ils ont tous le bac" confirme le professionnel du web. Enseignant depuis l'âge de 29 ans, Jacques est aussi graphiste / réalisateur pour le journal Le Monde. Sa fonction consiste à surtout à fusionner le web et l'écrit. Aujourd'hui, la presse écrite "rame" un peu du fait des nouveaux supports d'où le besoin constant d'une promotion de l'aspect web du site pour le journal national. S'il est aussi illustrateur pour le supplément sciences du journal, Jacques a fait de sa passion pour le web design son métier. "L'envie d'enseigner", voilà quelque chose de fort, qui pousse et motive le professeur à transmettre son savoir à ses étudiants.

S'il se dit "exigeant" dans son domaine, Jacques Louradour aime cette responsabilité qui lui est attribuée. Celle d'encadrer une classe et de lui enseigner des valeurs et un savoir. Il reconnait toutefois qu'il faut dans un premier temps "gagner le respect" de ses élèves en leur apportant un enseignement de qualité. Chose qu'il retrouve à SUP'Internet avec une équipe de "bons profs, passionnés". Sur l'effectif moyen de 30 élèves qui compose les classes auxquelles il enseigne, Jacques assure qu'"un quart a eu un parcours avant l'école". "Ces 8-9 élèves sont peut-être plus responsables du fait de leurs expériences passées" ajoute-t-il. Près de 200 élèves étudient le domaine de l'internet sur Paris. Pour Jacques, SUP'Internet apportera à ceux d'entre eux qui étudient dans l'école "création et innovation". Deux choses que n'offrent pas forcément les autres écoles. Dans le même thème, découvrez le portrait de Brian Marciano, étudiant de SUP'Internet et stagiaire chez LVMH.