Racisme : Le président de la fac du Missouri démissionne !

Ecrit par

L'université du Missouri est agitée par de graves tensions raciales depuis le début du mois de novembre. Son président Tim Wolfe vient d'annoncer sa démission.

Les tensions raciales agitent le campus de l'université du Missouri (centre des États-Unis). Une situation qui nous rappelle la mésaventure de cette étudiante en soirée à Yale. Les étudiants noirs font face à des manifestations de racisme ordinaires qu'ils ne supportent plus. Le 7 novembre, les joueurs noirs de l'équipe de football américain de la fac ont décidé de se mettre en grève, par solidarité. "Les joueurs noirs de l'équipe de football américain de l'université du Missouri croient fermement que lorsqu'il y a injustice quelque part, il ne peut y avoir justice partout. Nous ne prendrons plus part aux activités de notre équipe tant que le président Tim Wolfe n'aura pas démissionné ou n'aura été démis de ses fonctions en raison de ses négligences" ont-ils déclaré dans un communiqué officiel posté sur le compte Twitter de l'association des étudiants noirs de la fac. Ils ont reçu le soutien de leur entraîneur, Gary Pinkel. Selon le Monde, il s'agit d'un levier de pression très puissant. L'équipe des Mizzou (alias les tigres du Missouri) sont l'une des meilleures équipes du championnat universitaire. Elle est aussi la vitrine de l'université. Bref, ça fait désordre.

Tim Wolfe s'est donc résigné à quitter son poste le 9 novembre 2015. Sa gestion des tensions a été jugée négligente. Plusieurs cas d'insultes à l'encontre des étudiants noirs avaient été rapportés au mois octobre. Summum de l'indignité, une croix gammée avait aussi été tracée avec des excréments humains sur le mur d’un dortoir. Le passé esclavagiste du Missouri est toujours fortement imprimé dans les mentalités. Les étudiants noirs de la fac ne représentent que 8% de la population estudiantine. Leur minorité est une cible facile. "Nous espérons pouvoir entreprendre un processus de guérison et de compréhension sur notre campus" a affirmé Gary Pinke devant les médias locaux. L'équipe a déjà annoncé qu'elle jouerait le prochain match, qui devrait se dérouler le 11 novembre. Le professeur russe Nicole Monnier a relevé le lien entre ces événements et la mort de Michael Brown (18 ans). Cet étudiant noir avait été abattu par un policier à Ferguson, dans le Missouri. "Beaucoup d’étudiants sur notre campus viennent de la région de Ferguson qui n’est située qu’à 160 kilomètres d’ici" a-t-elle expliqué. Que pensez-vous de cette histoire ?

Source : Le Monde