Québec : Un prof corrige un mail de menace à la bombe !

Ecrit par

Plusieurs écoles canadiennes ont reçu un mail de menace à la bombe rempli de fautes d'orthographe. Un prof d'informatique a répondu en les corrigeant.

C'était sûrement une mauvaise blague d'adolescents... visiblement fâchés avec l'orthographe. Dans la nuit du lundi au mardi 3 novembre 2015, plus de 70 écoles canadiennes en Ontario et au Québec ont reçu un mail de menace d'attentat à la bombe. La missive est signée par une entité vague, qui se fait appeler "le spectre rouge". Il s'agit d'un "manifeste de revendications en opposition avec les enseignants et ce qui est enseigné dans les écoles" d'après le ministre canadien de la Sécurité publique, Pierre Moreau. Le mail est par ailleurs bourré de fautes d'orthographe, de syntaxe et de grammaire... avec quelques insultes homophobes en prime. Ils n'ont pas lu nos 5 conseils pour réussir son mémoire de fin d'études. La relecture, ça aide. Cette prose ressemble surtout à un canular grossier, mais les autorités prennent la menace très au sérieux. Les établissement visés ont été fouillés. Aucun engin explosif n'a été retrouvé, selon BFMTV.

Plus de peur que de mal... mais l'histoire ne s'arrête pas là. Un professeur d’informatique, Etienne Forest, s’est amusé à corriger cette drôle de copie. Il a posté le résultat sur sa page Facebook, assorti d'un commentaire qui n'aurait pas dépareillé dans le top 10 des meilleures punchlines de profs. "Au lieu de faire exploser les écoles, allez y faire un tour, c’est très instructif." écrit-il. Sinon, nous leur conseillons simplement d'ouvrir un Bescherelle, pour nous éviter de saigner des yeux et des oreilles. Les étudiants français ne sont pas les seuls à être nuls en orthographe. Au moins, les profs Québécois ont le sens de l'humour. De son côté, la police canadienne poursuit son enquête. Les personnes responsables "doivent savoir qu'elles seront poursuivies et que l'enquête sera rigoureuse" a déclaré le premier ministre canadien Philippe Couillard. Que pensez-vous de la réaction de ce prof ?

Source : BFMTV