Prix Nobel 2014 : De quelles universités viennent les lauréats ?

Ecrit par

Qu'est-ce qui fait que certains deviennent prix Nobel et d'autres non ? Le génie ? Un travail particulièrement acharné? Ou des cours de qualité? meltyCampus s'est demandé où les prix Nobel 2014 avaient étudié.

Cette année a été fructueuse pour la France, avec pas moins de deux français lauréats d'un prix Nobel : Patrick Modiano en littérature, avec ses romans sur l'Occupation, et Jean Tirole en économie, pour ses travaux sur la puissance de l'économie de régulation. Ce dernier est président de la Toulouse School of Economics, rattachée à l'université de Toulouse 1 Capitole, nous précise Toulouse Aujourd'hui. D'ordinaire, ce sont en majorité des diplômés de grandes universités américaines, comme Harvard ou Columbia, qui raflent la mise dans la plupart des domaines primés. Elles figurent d'ailleurs en bonne position au classement des meilleures facs du monde.

Prix Nobel 2014 : De quelles universités viennent les lauréats ?

À ce sujet, rappelons que l'absence des mathématiques au Nobel n'est pas due à une sombre histoire de femme partie avec un mathématicien. Alfred Nobel n'a d'ailleurs jamais été marié; il estimait que les maths n'avaient pas d'application pratique (à sa décharge, à son époque, c'était encore relativement vrai : les sciences expérimentales étaient favorisées et l'informatique n'existait pas), et il existait déjà la médaille Fields qui récompense les meilleurs mathématiciens de l'année. En 2014, le français Artur Avila a été récompensé, décidément une bonne année. Pour plus d'infos sur la science, voir les 5 choses étonnantes que tu ignores sur les baisers.

Prix Nobel 2014 : De quelles universités viennent les lauréats ?

Cependant, les facs européennes et asiatiques commencent à se faire remarquer – dans le bon sens du terme – et à employer de plus en plus de chercheurs primés au Nobel. Ainsi, trois anciens étudiants de l'University of London ont été récompensés cette année, ainsi qu'un de l'université d'Edimburg, deux de l'université d'Oslo et un de l'université d'Heidelberg en Allemagne (non, pas Heisenberg – si vous êtes nostalgiques de Breaking Bad a son propre cours à la fac SUNY à Buffalo). Polytechnique, Paris Dauphine (où a également étudié Jean Tirole), Nagoya, Kyoto et Tokushima (au Japon) sont également à l'honneur. L'université Kallash Satyarthi, en Inde, profite également du rayonnement de son prix Nobel de la paix, Kailash Satyarthi, et de celle du Pakistan, même si Malala Yousafzai n'a pas encore l'âge d'aller à la fac.

Source : toulouse.aujourd'hui.fr