Printemps érable : Le carré rouge va-t-il devenir une marque ?

Ecrit par

Raymond Drapeau, un détaillant de vêtements a déposé une demande d’enregistrement de marque pour un "carré rouge avec épingle dorée". Un symbole utilisé par les militants étudiants opposés à la hausse des frais de scolarité. meltyCampus vous en parle.

Une demande d’enregistrement de marque de commerce a été déposée à l’Office de la propriété intellectuelle du Canada, pour un "carré rouge avec épingle dorée", nous rapporte LaPresse.ca. Le détaillant de vêtements, Raymond Drapeau a accompagné sa demande d’un dessin confirmant qu’il s’agit bien du symbole utilisé par les militants qui s’opposaient à la hausse des frais de scolarité. Apparu au Québec en 2004, C'est le Collectif pour un Québec sans pauvreté qui l'utilise pour la première fois dans sa campagne contre le projet de loi 57 sur la réforme de l'aide sociale. En 2005, il est repris pendant la grève étudiante et marquera les esprits avec le slogan "Carrément dans le rouge". En juillet, il s'est même introduit dans les facs américaines. Quand on lui demande si il n'a pas l'impression de détourner ce symbole, le responsable du site Carrerougesolidarite.ca réplique : "Ils avaient juste à la faire avant. Les gens qui devaient faire les choses ne l’ont pas fait". Et depuis qu’il a créé son affaire, il ne se cache pas de reprendre le fameux logo, vendant des tee-shirts et des polos arborant le carré rouge. L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), supposée être la première à avoir utilisé le symbole, n'a pas encore réagi à la situation.

Printemps érable : Le carré rouge va-t-il devenir une marque ?

On peut alors se demander si le site fera un geste pour contribuer financièrement à la cause. Si Raymond Drapeau assure qu'il n'est pas contre l'idée, il ne le fera pas tout de suite : "Ça m'a coûté 10 000$, ce n'est pas 5 sous. Alors quand j'aurai couvert mes frais, disons que j'aurai une ouverture d'esprit un peu plus grande." La demande du vendeur a été remise aux autorités fédérales en 2012 pendant la grève étudiante. Elle a été "approuvée" le 31 octobre dernier, mais est soumise à une période de "publicité" de deux mois. C'est à dire que les personnes concernées peuvent faire valoir des arguments en faveur ou en défaveur de la demande. "On va se réunir pour décider de notre position là-dessus", a indiqué Lazlo Bonin, secrétaire à l'information de l'ASSÉ. Teresa Scassa, professeure de droit à l'Université d'Ottawa, spécialisée en propriété intellectuelle, a précisé qu'il peut y avoir un besoin de "protection" autour du symbole qui a servi aux étudiants québécois en 2012. De plus, même s'il devient une marque, il sera difficile d’empêcher ceux qui voudront l'utiliser dans un but non-commercial.

Printemps érable : Le carré rouge va-t-il devenir une marque ? - photo
Printemps érable : Le carré rouge va-t-il devenir une marque ? - photo