Prince George : Un logiciel détermine la tête qu'il aura quand il sera étudiant !

Ecrit par

L'héritier de la couronne britannique n'a que deux ans, mais les profs de cette fac n'ont pas voulu attendre. Leur logiciel connaît la future tête du prince à 20 ans, quand il sera étudiant.

Il n'a que deux ans, mais tout le Royaume a déjà vu la tête qu'il aura à sa majorité. Le prince George a servi de modèle pour l'expérience d'une équipe de chercheurs de l’université de Bradford, dans l'ouest du Yorkshire (nord-est de l'Angleterre). Les scientifiques ont développé un logiciel capable de créer un portrait-robot vieilli de l'héritier du trône britannique. Mercredi 11 novembre, le pays entier a donc pu admirer le visage du fils de Kate et William à 7 ans, 20 ans, 40 ans et 60 ans. Pour réussir cette performance, les chercheurs ont mis au point un algorithme complexe. Cet outil s'appuie sur une analyse faciale du prince George, associée à des données qui prennent en compte l’hérédité (les mesures des visages des autres membres de la famille royale). Le logicile est estimé "fiable à 80%" par son créateur Hassan Ugail, son créateur, dans un entretien avec l’agence Reuters. "Les ordinateurs sont beaucoup plus précis que les humains, donc nous pouvons être sûrs de leur fiabilité" a-t-déclaré.

Prince George : Un logiciel détermine la tête qu'il aura quand il sera étudiant !
Prince George : Un logiciel détermine la tête qu'il aura quand il sera étudiant !

Les chercheurs de la fac n'en sont pas resté à cet unique essai. La princesse Charlotte de Cambridge (6 mois) a aussi eu le droit à son traitement spécial vieillissement. Hassan Ugail a précisé "Il est très difficile de dire à 100% à quoi une personne ressemblera car il y a d’autres facteurs qui entrent en compte, comme l’environnement ou les habitudes alimentaires." Au-delà de l'anecdote people, la technique n'a pas pour seule finalité de nous montrer la tête que le prince aura un jour sur sa carte d'étudiant. Ce logiciel ultra-précis est destiné aux services de police, pour assister leurs recherches dans les affaires de disparition d'enfant. Cet étudiant enlevé a bien refait surface 13 ans après son kidnapping. Que pensez-vous de cette initiative ?

Source : Metronews