Prêt étudiant : La menace du défaut de paiement s'alourdit aux États-Unis

Ecrit par

Alors que Barack Obama et Mitt Romney débattent toujours des façons de sortir de la crise économique actuelle, la menace d’un défaut de paiement généralisé des prêts étudiants ne cesse d’augmenter.

On s’en souvient, la crise de 2008 est celle de la dette des ménages américains. Les banques ont prêté de quoi financer l’achat de maisons, les foyers n’ont plus réussi à rembourser, les banques ont été à cours de liquidités et ainsi de suite, dans les grandes lignes. Seulement, un autre type de dette semble sur le point de provoquer une crise. Les étudiants américains, ce n’est guère nouveau, ont eux aussi tendance à s’endetter. Pour une fois cependant, ce ne sont pas les défauts de paiement envers les banques qui inquiètent, mais envers l’Etat fédéral. Les défauts de paiement au cours des trois premières années de paiement ont ainsi atteint une moyenne de 13,4% l’an dernier, 22,7% dans les seules universités privés, à but lucratif. Le département de l’éducation, qui a communiquer ces statistiques vendredi dernier, estime que cet augmentation des défauts est due à l’augmentation d’une nombre de prêts accordés, elle même due à une hausse des coûts de scolarité couplée à une baisse des revenus. Cette hausse du nombre de bénéficiaire de prêts fédéraux est de près de 30% en trois ans, atteignant 5,9 millions d’étudiants.

Prêt étudiant : La menace du défaut de paiement s'alourdit aux États-Unis

Le département estime que sur 20 ans, le taux de défaut de paiement des emprunteurs, qui auront commencé à payer en 2009, seras de 17%, dont 49% issus des universités privées. Pourtant, l’Etat a mis en place depuis deux ans, étant donné le contexte économique, un programme de remboursement, semblable au projet du MET, basé sur les revenus de chaque emprunteur. Dès lors, ceux qui le souhaitent peuvent diminuer leurs mensualités, voire les repousser. Un excellent programme pour soulager les ménages concernés, mais qui, selon Debbie Cochrane, la directrice des recherches de l’Institut pour l’Accès et le Succès Universitaires (Institute for College Access and Success), « permettrait d’éviter aux personnes de faire face aux conséquence d’un défaut de paiement » si seulement le département de l’éducation le mettait en avant.

Prêt étudiant : La menace du défaut de paiement s'alourdit aux États-Unis
Prêt étudiant : La menace du défaut de paiement s'alourdit aux États-Unis