Portrait d'étudiant : Nicolas Vincent, un parcours brillant d'Epitech à TechCrunch en Californie

Ecrit par

A peine trois ans après la fin de ses études à Epitech, Nicolas Vincent affiche un parcours professionnel pour le moins impressionnant. Actuellement ingénieur à San Francisco dans l'entreprise pionnière TechCrunch, il a accepté de répondre aux questions de meltyCampus.

Une parcours formateur a epitech

Nicolas Vincent, fraîchement diplômé d'Epitech en 2011, affiche déjà un parcours professionnel impressionnant. En effet, l'ancien étudiant en sciences de l'informatique travaille depuis un an et demi chez TechCrunch à San Francisco, premier magazine international sur les startups, une référence en la matière. Senior Software Engineer (ingénieur logiciel), on peut dire qu'il a déjà fait un sacré bout de chemin. meltyCampus a pu s'entretenir avec lui pour qu'il nous parle de son parcours. Quand on observe de plus près, ce poste paraît être la suite logique. En effet, après un bac ES et une prospection à la recherche de la formation idéale, le choix de Nicolas se porte sur Epitech (d'où vient également Yann Lecrevisse, consultant chez Microsoft), école de référence en matière d'innovation informatique. Il intègre l'école en 2006 à Paris, où il choisit de s'orienter vers le développement web. Une formation complète qui l'aura beaucoup "responsabilisé", à travers de nombreux stages et projets à réaliser durant sa formation. Il apprend notamment à "traduire les besoins des clients", quand ce n'est pas forcément très évident, lui donnant une "véritable adaptabilité", indispensable dans cette branche.

Des expériences solides

Une responsabilisation et une adaptabilité qui l'auront sans doute aidé dans son parcours professionnel, qu'il a commencé tôt, par le biais de plusieurs stages. Sa quatrième année d'études à Epitech sera une année charnière et fondamentale pour Nicolas, puisqu'il décide de partir à l'étranger, en Californie. Il fait un premier semestre à la California State University -Long Beach, une université près de Los Angeles où il apprend beaucoup, notamment en anglais. Il passe également un semestre à Berkeley, qui lui fait découvrir la région de San Francisco, ville dont il tombe amoureux. Cette année sera très importante "tant du point de vue professionnel que personnel", puisqu' il découvre une autre culture et manière de vivre qui lui donneront envie d'en voir plus. Le retour en France en 5ème année s'annonce un peu difficile ! Heureusement, un stage chez Chapatiz suivi d'une expérience chez Bourse Direct, lui permettront de devenir très autonome professionnellement. Développeur Web, il effectue le travail d'un véritable chef technique et le devient chez Bourse direct. Mais la nostalgie des Etats-Unis le taraude et il se met à prospecter... Il s'envole vite pour les Etats-Unis et devient ingénieur pour Couchsurfing (la solution pour voyager pas cher à l'étranger) avant même d'être diplômé d'Epitech. Une très bonne expérience de 6 mois qui le convainc de rester un temps à l'étranger.

La consécration : Senior Software Engineer chez TechCrunch

Ces expériences le mènent tout droit vers TechCrunch, une entreprise qui fait rêver tous les jeunes développeurs. "C'était un véritable challenge pour moi" nous explique Nicolas Vincent. Blog créé en 2005, il est devenu une référence "incontournable" dans le domaine des entrepreneurs, avec 13 millions de lecteurs par mois. Un travail riche, avec une refonte du site fin 2013, qui lui permet d'exploiter toute sa créativité. Le design et les fonctionnalités sont en avance sur les autres, et c'est tout ce qui passionne Nicolas. Un job dans lequel "aucun jour ne se ressemble et où il faut se dépasser en permanence". C'est justement une qualité indispensable à avoir pour les jeunes diplômés du secteur souligne Nicolas : "rester à la pointe, créer au maximum même si c'est pour se planter. C'est pas grave si ça ne marche pas, ce sera pour la prochaine fois". Vous l'aurez compris, la créativité est une qualité indispensable dans le secteur. Il faut également avoir "l'esprit pionnier", être le premier, à la fois pour la technologie mais aussi pour les tendances de demain. En plus de cette exigence, il faut faire des stages, "parce que ça permet de savoir ce qu'on veut faire ou ne pas faire, mais aussi de se constituer un réseau". Avoir un projet professionnel défini permet d'avancer. Pour cet ancien d'Epitech, "c'est aussi très important d'aller à l'étranger, de savoir parler anglais". D'autant plus que les opportunités sont nombreuses pour les étudiants bilingues, particulièrement aux Etats-Unis, où le "dynamisme ambiant" est contagieux. En fait, pour Nicolas, "il faut surtout se lancer, partir à l'aventure sans se poser trop de questions" et "ne pas compter ses heures, parce que c'est un travail de passion".