Une université américaine s'engage pour les étudiants LGBT

Ecrit par

A l’heure où quelques états d’Amérique autorisent le mariage de même sexe, Oxford s’engage pour soutenir les étudiants LGBT. Zoom avec meltyCampus.

Un projet de loi agite les Etats-unis car jugé discriminatoire. Il s’agit d’une loi permettant de renforcer les libertés religieuses et face à cette dernière, plusieurs villes du Mississippi décident de soutenir ses habitants qui assument avoir une sexualité différente. Le site Clarionledger revient sur cette nouvelle loi qui permettrait aux entreprises de refuser l’embauche ou le service de certaines personnes LGBT. Rappelons que LGBT est un sigle qui regroupe la communauté des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles et Transgenres. Cette organisation a pour objectif de souligner la diversité sexuelle et les cultures identitaires qui sont désignées par toute personne non hétérosexuelle. Pour le Mississippi, cette nouvelle loi va à l’encontre de la "dignité de tous les habitants" et l’Etat dont l’université d’Oxford dépend à exprimer son soutien aux politiques de non-discriminations envers les habitants LGBT. Découvrez le top 25 des meilleures facs pour les étudiants homosexuels.

Selon le conseillé municipal d‘Oxford, "la diversité est ce qui fait et continue de faire ce pays. Elle renforce et améliore l’expérience de tout le monde, elle permet de comprendre et d'apprendre ce qui fait nos différences et notre force. A un moment où [certains états] se concentrent sur l’exclusion, je suis absolument honoré et fier d’être dans une communauté qui embrasse l’inclusion de tout le monde, pour faire d’Oxford la grande place qu’elle doit être". Pour les habitants du Mississippi, ces lois de non-discrimination auraient dû être mises en place il y a longtemps. The Human Rights Campaign, le plus grand groupe de défense des LGBT de la nation rapporte les résultats d’une enquête sur l’opinion de la société face à la politique. 60% des habitants du Mississippi en-dessous de 30 ans soutiennent le mariage de même sexe tandis que 6% des habitants sont en faveur des politiques de non-discrimination dans le milieu du travail pour les employés LGBT. Un débat qui reste au cœur de l'actualité car une étude récente montre que près de 70% des étudiants chinois jugent l'homosexualité inacceptable.

Source : http://www.clarionledger.com/article/20140306/NEWS01/303060034/Oxford-adopts-LGBT-resolution?nclick_check=1