Oxford : Le scandale qui plonge la fac dans la tourmente

Ecrit par

Les allégations de viol à l’encontre de Ben Sullivan, président de l’Oxford Union, ont été démenties par une des présumées victimes. Après six semaines d’enquête, il est lavé de tout soupçon. meltyCampus revient sur cette affaire.

Mi-mai meltyCampus vous avait informé de l’arrestation de Ben Sullivan pour agression et tentative de viol. Aujourd’hui, nous vous révélons l’épilogue de cette affaire. Cet étudiant en troisième année était en liberté sous caution après avoir été arrêté suite à des accusations de viol sur une de ses camarades et agression sur une autre. Après six semaines d’enquête, l'une des étudiantes a admis que leur relation sexuelle n’avait rien à voir avec un viol d’après les informations relayées par Telegraph. C’est grâce à une conversation téléphonique entre Ben Sullivan et une des accusatrices que nous apprenons qu’elle avait consenti à coucher avec lui. Il semblerait, selon les enquêteurs, que Ben Sullivan fut victime d’un complot afin de saper son mandat en tant que président de l’Oxford Union. D'après la présumée victime elle espérait que les rumeurs autour de son pseudo viol allaient s’étouffer avec le temps, mais Ben Sullivan ne l’entendait pas de cette oreille. Ce dernier aurait dit "les gens autour de moi m’accusent de viol… Je ne peux pas les ignorer. Je suis accusé d’un crime que je n’ai pas commis".

Oxford : Le scandale qui plonge la fac dans la tourmente

Après avoir couché avec l’étudiant, la victime présumée est allée dans le bar de sa faculté alcoolisée, en pleurs et à moitié déshabillée. C’est pour cette raison que les gens ont commencé à s’imaginer qu’elle avait été violée. Dès le lendemain matin, la rumeur s’était propagée dans l’ensemble de l’université alors que cette dernière avait démenti, mais d'autres étudiantes affirmaient le contraire. Le petit ami de la présumée victime l’a même quittée suite à ces révélations. Bien entendu cette dernière regrette amèrement la tournure qu’ont pris les choses. Selon les dires de Benn Sullivan, cette épreuve a été un vrai calvaire. Suite à ces événements il aimerait que les personnes soupçonnées de viol aient leur identité cachée jusqu’au jour du procès afin qu’ils évitent ce qu’il a vécu. Oxford restera, malgré cette affaire, une école mythique qui cache beaucoup de secrets.