Oxford : L'étudiante qui s'est pendue aurait été harcelée

Ecrit par

Une élève d'Oxford a été retrouvée morte, pendue, par ses colocataires au mois de juin dernier. Si les premières conclusions de l'enquête indiquaient qu'elle n'avait pas supporté sa rupture avec son copain du moment, de nouveaux éléments interpellent. meltyCampus fait le point.

Nous vous en parlions ce matin, une étudiante a été retrouvée pendue après qu'elle a rompu avec son copain. Cet après-midi, meltyCampus revient sur le sujet et vous apporte des informations complémentaires, via le site Independent. Si l'étudiante en question, Charlotte Coursier, a bel et bien mis fin à ses jours par la voie de la pendaison, la rupture avec son petit ami du moment ne serait pas la cause première de cette triste décision. Selon les enquêteurs, la relation qu'elle entretenait avec un de ses anciens professeurs serait un motif plus probable. Alors qu'elle était en couple, le professeur Jeffrey Ketland, conférencier à l'université Pembroke College, avec qui la jeune fille de 25 ans avait eu une relation sexuelle, aurait commencé à la harceler.

Oxford : L'étudiante qui s'est pendue aurait été harcelée

Averti par la police dans le cadre de la loi sur le harcèlement, Jeffrey Ketland n'aurait pas cessé d'envoyer des emails, de plus en plus "décousus et fous", à Charlotte, alors fragilisée par l'avortement qu'elle venait de subir. Une période difficile que n'aurait pas supporté l'étudiante en philosophie, à l'université d'Oxford. "Une étudiante exceptionnelle et bien aimée par ses amis" a regretté le directeur de St Edmund Hall, Keith Gull. De con côté, l'université d'Oxford a indiqué avoir mené une enquête interne et décidé de maintenir le professeur Jeffrey Ketland dans ses fonctions. A noter qu'au niveau du harcèlement à l'université, les écoles d'art seraient les plus touchées.

Oxford : L'étudiante qui s'est pendue aurait été harcelée
Source : http://www.independent.co.uk