Orientation : Les masters recherche amenés à disparaître ?

Ecrit par

Alors que les masters recherche affichaient une bonne fréquentation, les chiffres ont basculé en faveur des filières professionnelles. Doit-on s’inquiéter de cette perte de popularité pour les masters recherche ? Zoom avec meltyCampus.

Chers étudiants, l’heure est grave. Alors que les masters recherche étaient considérés comme la filière des intellectuels qui se destinaient vers le doctorat, celle-ci commence à être désertée au profit des masters professionnels. Qu’ont ces derniers pour attirer autant d’étudiants ? L'insertion dans le monde du travail est plus rapide et simple après un master pro. A l’heure où chercher un emploi et obtenir son diplôme sont deux choses bien différentes, les étudiants veulent se professionnaliser dès leurs études pour trouver leur premier job plus facilement. Le site Educpro nous révèle quelques chiffres de l’université Paris 4 (cette fac effectue une distinction entre ses deux masters) qui confirme cette idée. En 2009, 78% de ses diplômés orientés recherche ont trouvé un emploi 2 ans plus tard alors qu’ils sont 86% en filière pro. Attention, il ne faut pas oublier une chose : à la fin de vos études, vous obtiendrez un simple master et aucune différenciation sur le diplôme ne sera visible.

Le programme est-il vraiment différent entre ces deux masters ?

L’autre problème est que les masters commencent à se confondre. Les masters recherche deviennent plus professionnels en insérant le stage parmi leur programme tandis que les masters pro accueillent un mémoire de fin d’études. Paris 2 suit cette idée depuis des années car cette université considère que le stage est essentiel pour pallier l’approche théorique des cours en amphi. Un arrêté de janvier 2014 a imposé à toutes les filières "une activité de recherche pouvant être présentée sous plusieurs formes". Autrement dit, n’espérez pas échapper au mémoire en prenant la voie professionnelle car vous risquez d’avoir plus de boulot entre le rapport de stage et le mémoire. Avant de paniquer, voici comment réussir son selfie #mémoire. Selon Marc Gimonet, vice-président chargé des relations à Rennes 2, l’indifférenciation des masters "a permis de mettre en place des mutations entre différents parcours et d’ajouter un petit versant professionnel dans des formations initialement construites pour aller seulement vers un doctorat". Avec toutes ces informations, vous n’avez plus qu’à faire votre choix.

Source : http://www.letudiant.fr/educpros/enquetes/les-masters-recherche-a-l-universite-sont-ils-amenes-a-disparaitre.html