Orientation : Comment ton bac détermine ta réussite en licence !

Ecrit par

Tous les baccalauréats permettent de s'inscrire à la fac. Obtenir sa licence reste pourtant un défi pour les bacs pros et technos.

Réussir sa licence en trois ans représente un défi de taille pour les étudiants. Les indicateurs de 2014 montrent que 28% d'entre eux y parviendront. 12% des étudiants l'auront en quatre ans, d'après Le Monde Campus. Dans la course au diplôme, tous les types de bacheliers ne sont pas égaux. Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche le reconnaît lui-même, "les perspectives de réussite sont fortement corrélées au type de baccalauréat obtenu". Les premières années à l'université comportent beaucoup d'enseignement théorique. Les cours magistraux en amphi (où les absences ne sont pas toujours notées) demandent une motivation sans faille. Tout est possible, mais à condition d'être prêt à travailler d'arrache-pied. Si tu as besoin d'aide, la chaîne YouTube Web Étudiant t'aide à rester motivé. Les baccalauréats généraux s'en sortent le mieux, avec seulement 32% d'abandon au bout de deux années d'études. Les baccalauréats technologiques (70%) et professionnels (84%) ont beaucoup plus de mal.

Faut-il pour autant désespérer ? "Ces abandons ne sont pas obligatoirement synonymes d’échecs. Une partie des étudiants concernés se réoriente vers des filières non universitaires : sciences, technologies et santé (STS), écoles d’ingénieur, de management, de santé ou d’art" rappelle le ministère. Il n'y a pas de honte à se rendre compte qu'on a fait une erreur et à se réorienter. Notez que dans la jungle de la licence en trois ans, les étudiantes (31,7%) réussissent mieux que les mecs (21,9%). Ce n'est pas uniquement une question de QI mais surtout d'organisation, de concentration et de motivation. L'âge auquel tu obtiens le bac joue aussi un rôle important. Tu as obtenu le précieux sésame à 18 ans ? Tes chances d'obtenir ta licence en trois ans (36,2 %) sont bien plus élevées que celles des étudiants qui ont déjà redoublé une fois (16,5%) voire plusieurs fois (9,5%). Ne perds pas espoir, et dis-toi que la licence est un mauvais moment à passer. Quand tu l'auras eu, tu auras toutes les chances de valider un master en deux (54 %) ou trois ans (11%). Sinon, il te reste l'option des filières courtes. Comment as-tu vécu ta licence ?

Source : Le Monde Campus