Norvège : Un étudiant en fauteuil roulant arrêté pour conduite en état d'ivresse

Ecrit par

Un étudiant norvégien a été arrêté en état d'ivresse sur la voie publique, il risque des poursuites judiciaires même s'il était en fauteuil roulant ! meltyCampus vous raconte l'affaire.

Thorgeir Benjaminsen, un étudiant de 20 ans, s'est rendu à une soirée jeudi dernier à Molde, ville de la côte ouest norvégienne, à l'opposé d'Oslo où Justin Bieber était venu donner un concert faisant annuler les examens des étudiants... Le jeune norvégien souffre de dystrophie musculaire et se déplace donc en fauteuil roulant motorisé. Au retour de la soirée arrosée, un peu ivre il roule sur la chaussé mais se fait contrôler par des policiers qui le soupçonnent d'être en état d'ébriété. "Normalement, je roule sur le trottoir mais là, il y avait de la neige et j'ai donc emprunté un tronçon de la chaussée en me disant que je remonterais sur le trottoir un peu plus loin, où la neige avait été déblayée", a expliqué Thorgeir Benjaminsen. Il a immédiatement avoué être ivre et avoir volé le quadrimoteur dans lequel il se trouvait. Arrêté pour conduite en état d'ivresse sur la voie publique et pour le vol du fauteuil, il risque des poursuites judiciaires nous rapporte le site Planet.fr.

Norvège : Un étudiant en fauteuil roulant arrêté pour conduite en état d'ivresse - photo
Norvège : Un étudiant en fauteuil roulant arrêté pour conduite en état d'ivresse - photo

Conduit à l'hôpital pour procéder à des tests d'alcoolémie, Thorgeir Benjaminsen est ramené chez lui mais sans son fauteuil roulant. Il a pu toutefois le récupérer quatre jours plus tard, lorsque les soupçons de vols se sont dissipés, car c'était bien le sien ! S'il n'a pas volé ce fauteuil, ce mensonge ne l'a pas sauvé des possibles poursuites qu'il encourt. Cet "engin motorisé", même s'il ne dépasse pas les 10 km/h, aurait pu causer "des conséquences malheureuses pour sa sécurité ou celle des autres", précise une responsable de la police locale Tove Melseter. La justice n'a pas encore décidé si elle allait poursuivre le jeune homme ou non. Mais en Norvège, une loi assimile les individus en fauteuil roulant motorisé à des piétons, l'étudiant ne devrait pas avoir de problème. Par ailleurs, aussi surprenant que cela puisse être, l’université d’Oslo a accepté de délivrer des enseignements à distance en sciences politiques à Anders Breivik l’extrémiste norvégien condamné à une peine de 21 ans de prison pour terrorisme. Il passera toutefois ses examens depuis la prison de Telemark car il est interdit sur le campus.