New York, le concierge du campus vendait de la cocaïne !

Ecrit par

Ce coup de filet de la police anti-drogues de NYC fait scandale. Le concierge du Brooklyn College vendait de la cocaïne en uniforme sur le campus !

Dans l'imaginaire collectif, les dealers sont des mecs louches. Ils refilent discrètement leur marchandise au fond d'une ruelle sordide, dans un quartier mal famé. Selon le site patch, notre vendeur de cocaïne n'a pas du tout ce profil. Jason High travaillait depuis six ans comme concierge au Brooklyn College. Ce travail lui rapportait un salaire annuel de 25 000 dollars en 2013. Ce n'était pas assez pour cet homme âgé de 46 ans. Selon la police anti-drogues de New York, Jason High serait un dealer. Entre avril et juillet 2015, il aurait vendu neuf fois des sachets de cocaïne à des policiers sous couverture. Des ventes lui auraient rapporté 1 400 dollars. Un marché florissant, au moins aussi rentable que le cannabis synthétique, la nouvelle mode des étudiants français. Une manière d'arrondir ses fins de mois ? Les proches du concierge refusent d'y croire "Ce n'est pas vrai, il se battait pour payer ses factures avec son salaire. Nous l'aidions financièrement. Nous avons de trop bonnes relations avec lui pour le laisser régler ses problème en vendant de la drogue !" a déclaré le père de Jason High. La famille s'est cotisée pour payer les 50 000 dollars de caution.

Pour le Brooklyn College, cette affaire est une grave entaille dans son image. Cette prestigieuse université privée de New York (États-Unis) est célèbre pour la beauté de son campus, qui s'étend sur 110 000 mètres carrés. Le Brooklyn College accueille plus de 16 000 étudiants. Elle est surnommée "le Harvard des pauvres", car elle réussit à combiner l'excellence universitaire avec des frais d'inscription relativement faibles. Aux États-Unis, la fac privée est en moyenne 3,5 fois plus cher que la fac publique. “Monsieur High a réalisé les transactions illicites pendant ses heures de travail. De surcroît, il s'est présenté une fois au rendez-vous avec son uniforme. Les investigations prouvent que ses clients habitent autour du campus" affirme le rapport de police. La majorité des ventes ont eu lieu devant le James Hall, là que se trouve le Early Childhood Center, qui accueille le programme de soutien scolaire de l'université destiné aux lycéens défavorisés" indique le rapport. En gros, Jason High aurait vendu de la drogue devant un bâtiment qui accueille des mineurs. Cette circonstance aggravante scandalise l'opinion outre-Atlantique. "Il n'y a pas de place dans notre communauté pour les trafiquants de drogues, en particulier sur les campus universitaires" a déclaré Bill Bratton, responsable de la police de New York. Jason High devra faire face à 13 charges criminelles lors de son procès.

Source : patch.com