Nanterre Paris 10 : Guy Carcassonne, professeur de droit constitutionnel est mort

Ecrit par

Les hommages se multiplient à l’annonce de la mort du prestigieux juriste Guy de Carcasonne. Retour sur un parcours brillant avec meltyCampus.

Guy de Carcassonne est mort, à Saint Petersburg, alors qu’il était en voyage avec son épouse. L’homme âgé de 62 ans a succombé à une hémorragie cérébrale dans la nuit de dimanche à lundi. Homme de gauche, Guy de Carcassonne avait fait partie du cabinet de Michel Rocard, lorsqu’il était premier ministre de François Mitterrand de 1988 à 1991. Il était alors chargé des relations avec le Parlement mais, de formation juriste il avait été conseiller juridique du groupe socialiste depuis la fin des années 70. Depuis quelques années il était aussi professeur de droit constitutionnel à l’université Paris-X Nanterre, grâce à de bons professeurs comme lui, la faculté a d’ailleurs fait partie du top 15 des meilleurs masters de droit selon Challenges. Il était l’un des constitutionnalistes les plus demandés de France, en 2007, Nicolas Sarkozy avait d’ailleurs fait appel à lui pour réfléchir à la modernisation des institutions. Et aujourd’hui, malgré quelques différents politiques, notamment au sujet du cumul des mandats, il continuait à conseiller le gouvernement et François Hollande.

Nanterre Paris 10 : Guy Carcassonne, professeur de droit constitutionnel est mort - photo
Nanterre Paris 10 : Guy Carcassonne, professeur de droit constitutionnel est mort - photo
Nanterre Paris 10 : Guy Carcassonne, professeur de droit constitutionnel est mort - photo
Nanterre Paris 10 : Guy Carcassonne, professeur de droit constitutionnel est mort - photo

Tout comme pour l’étudiante tuée durant les attentats de Boston, les hommages se multiplient depuis le début de la journée, au sein de la classe politique et particulièrement à gauche de celle-ci. Depuis le début de la journée, les hommages se multiplient au sein de la classe politique et particulièrement à gauche de celle-ci. Le chef du parti socialiste, Harlem Désir a fait par de sa ‘’grande tristesse’’ face à la disparition de ce qu’il considérait comme ‘’l’un des plus grands connaisseurs du droit public français, de nos textes fondamentaux et de nos institutions’’. Jack Lang a publié un billet dans le Huffington Post dans laquelle il décrit sa collaboration avec le prestigieux juriste et évoque sans détour son attachement ‘’c’était un type exceptionnel et cela me peine profondément de constater qu’il a été arraché à la vie si brutalement’’.