MSN, les Sims... 10 choses que tous les jeunes nés en 90 et 2000 ont fait sur leur ordi !

Ecrit par

Avec l'évolution technologique, les étudiants constatent un jour que leurs souvenirs des années 2000 sont truffés de références que les plus jeunes ne comprennent pas. meltyCampus t'offre un moment nostalgie :

Les années 2000 ont vu l'informatique 2.0 envahir notre vie. Quand nous y pensons, nous avons le vertige chez meltyCampus. En l'an 2000, il n'y avait ni YouTube, ni Facebook, ni Twitter. Certains de nos amis n'avaient pas encore internet à la maison. Nos portables étaient des vieux Nokia avec l'écran en noir et blanc. Nous regardions encore les films sur des cassettes vidéos. La préhistoire numérique, quoi ! Avec Student Beans, nous nous sommes amusés à remonter le temps. meltyCampus t'emmène faire un tour dans le passé, avec ces 10 choses que tous les jeunes ont fait avec leur ordi dans les années 2000 ! 1. Réaliser un chef d'oeuvre avec Windows Paint. C'était le début des outils de graphisme assisté par ordinateur pour le grand public. Forcément, tout était plus rudimentaire question logiciel. Avec ce logiciel pré-installé, tu as goûté au plaisir de retrouver les talents de peintre d'un élève de maternelle, loin des 8 faits que tous les étudiants en art comprennent. Mais c'était sur l'ordinateur, donc c'était cool ! 2. Faire un montage mosaïque de tes photos pour ton fond d'écran. Là encore, c'était le B-A BA de l'informatique, mais tout était nouveau alors nous avons tenté des expériences... un peu malheureuses d'un point de vue esthétique, il faut bien l'avouer. Mais ne rions pas trop fort, nos petits cousins se moqueront peut-être violemment de nos selfies d'ici une dizaine d'années.

3. Débattre avec nos copains du meilleur WordArt pour notre exposé. Les panneaux d'exposé où nous collions notre texte rédigé au stylo-plume, c'était dans les années 1990. Au début des années 2000, il fallait tout rendre "à l'ordinateur" pour que ça fasse plus propre. C'était tellement nouveau que même les profs ne savaient pas s'en servir. Alors on a tous bidouillé tranquillement dans notre coin pendant les cours d'informatique à l'école. 4. Chercher des codes sur les forums pour cheater sur les Sims. La première version de ce jeu vraiment pas comme notre vie réelle malgré son slogan nous a rendus dingues. A l'époque, les marques étaient beaucoup moins présentes sur le web. Le web design était minimaliste avec des couleurs criardes. Il y avait moins d'images et presque pas de vidéos en streaming. Ce qui signifie ni tutoriels, ni teaser, et encore moins de chaîne de gaming. Nous étions des explorateurs façon les Aventuriers du Code perdu. 5. Raconter notre vie sur myspace. Le blogging en était à ses débuts. Il faut admettre que ce n'était pas très passionnant, mais qui n'aime pas raconter sa vie ? Le pseudonyme était la norme et l'anonymat la règle. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nos parents nous ont traumatisés avec des histoires de pervers sexuels qui traquent leurs victimes sur le net.

6. Jouer avec les CD-roms gratuits dans les paquets de céréales. A l'époque, les jeux gratuits n'étaient pas nombreux. Bien sûr, il fallait payer pour terminer le jeu, et nos parents ne voulaient jamais. C'est grâce à ce genre de traumatisme que les psychanalystes augmentent leur chiffre d'affaire. 7. Créer une adresse MSN débile. Elles existent toujours aujourd'hui, mais plus personne n'ose s'en servir. Ou alors uniquement dans des cas où nous ne voulons pas afficher nos noms et prénoms. Ou quand ça ne nous dérange pas de perdre toute crédibilité. 8. Mettre un statut d'humeur sur MSN. Nous vous en parlions déjà avec ces 10 choses où les anciens d'MSN se reconnaîtront. Cette messagerie proposait tous les outils de tchat dont un adolescent pouvait rêver. Il y avait même le wizz, ce truc pour énerver nos amis en faisant vibrer leur écran dans un bruit de clochette. L'ancêtre du poke, mais en mieux. 9. Devenir un champion au Solitaire. Conjurer de longues heures d'ennui, c'était finalement assez facile. Une fois devenu un génie à ce jeu de cartes immatériel, nous pouvions passer au Spider Solitaire. Beaucoup plus ardu. 10. Tchatter sur AOL avec de parfaits inconnus. Pour nous, internet était une série de pièces, que nous imaginions hermétiques les unes aux autres. Les profils n'avaient pas de photos, uniquement des avatars. Nous avons peut-être croisé les pédophiles des cauchemars de nos parents sans le savoir.

Source : http://www.studentbeans.com/mag/en/tech/18-things-every-00s-kid-used-the-internet-for