Mort de Clément Méric ou la montée de l'extrême droite en France ? : L'ambiance à Sciences-Po une semaine après (reportage)

Ecrit par

L’Institut d’études politiques de Paris, aussi appelé Sciences-Po, a connu une semaine médiatiquement agitée. Et pour ses étudiants, difficile d'oublier l’affaire Clément Méric. meltyCampus a recueilli des témoignages.

Dans la fumée de sa première cigarette de la journée, Brice prend sa pause avant de retourner peaufiner son grand oral, examen final de son cursus. À 23 ans, cet étudiant en affaires publiques parcourt probablement pour la dernière fois les couloirs de Sciences-Po : « Je suis en 5ème année et je passe peu de temps dans l’établissement ». Il était en révision lorsqu’il a eu vent de l’affaire Méric mais il l’a suivi de très près. meltyCampus s'est rendu compte qu'au sein de l'Institut d'études politiques, nombreux sont ceux qui continuent de faire le deuil de Clément.

Clément dans tous les esprits

Aujourd’hui, le traumatisme causé par ce dossier est bien réel. « Chaque jour, des étudiants écrivent un mot à Clément sur un livre d’or à l’entrée », détaille Brice. « Et certains y déposent des fleurs ». meltyCampus avait eu l’occasion de sentir cette cohésion face au deuil le jeudi 6 juin, lors du premier hommage à Clément Méric. Lorsque nous avions interrogé les étudiants de la promotion du militant d'extrême gauche, certains nous faisait part d’un sentiment de crainte à l’égard des sympathisants de l’extrême droite présents dans leur établissement. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Serein, Brice souffle sa fumée et ne se « sens pas menacé ». Il a seulement lu sur le site internet La Péniche, le journal de Sciences-Po, que les partisans de l’extrême droite étaient bien présents. Pourtant, il « n’en a jamais vu dans l’enceinte ».

« On se sent tous un peu menacé »

Cécile a 18 ans et était dans la même classe que Clément. D’un pas assuré et tout en tenant son parapluie, elle a du mal à oublier le drame. « Je ne peux pas croire ce qui est arrivé, c’est tout simplement injuste », estime la jeune étudiante. « Avec les autres élèves, on discute de cette affaire tous les jours, et on essaye de comprendre ». Comme beaucoup, elle a dressé un portrait honorable de Clément Méric, elle a salué « sa discrétion ». Au sujet du climat qui rythme la vie de l’établissement, Cécile tient un tout autre discours que Brice. « On se sent tous un peu menacé », déclare l’étudiante. Le spectre d’une vengeance plane encore au-dessus de Sciences-Po, une semaine après la mort de Clément Méric. Plus d'une semaine après la mort de Clément Méric, quel est votre avis sur cette affaire qui a secoué Sciences-Po ?

 Mort de Clément Méric ou la montée de l'extrême droite en France ? : L'ambiance à Sciences-Po une semaine après (reportage) - photo
 Mort de Clément Méric ou la montée de l'extrême droite en France ? : L'ambiance à Sciences-Po une semaine après (reportage) - photo
 Mort de Clément Méric ou la montée de l'extrême droite en France ? : L'ambiance à Sciences-Po une semaine après (reportage) - photo
Source : melty.fr