Mort de Clément Meric : Deux groupes d'extrême droite dissous

Ecrit par

Suite à la mort de Clément Méric, jeune étudiant militant d'extrême gauche, le Conseil des ministres a dissous deux associations d'extrême droite. Zoom avec meltyCampus.

Le Conseil des ministres a décidé d'agir suite à la mort de Clément Méric, jeune étudiant de Sciences-Po et militant d'extrême droite. En ce mercredi 10 juillet, il a prononcé la dissolution de deux groupes d'extrême droite « Troisième voie » et « Jeunesses nationalistes » mais aussi de l'association « Envie de rêver ». Najat Vallaud-Belkacem a annoncé la nouvelle, précisant que la dissolution faisait suite à la proposition du ministre de l'intérieur , Manuel Valls. Cette mesure est la conséquence de leur implication dans la mort du jeune Clément Méric, devenu le symbole de la lutte contre les groupuscules d'extrême droite. Pour la porte-parole du gouvernement Ayrault, pas de doute : ces trois entités "présentaient les caractéristiques de milices privées" incitant à "la discrimination et à la haine".

Le jeune Esteban, 20 ans, auteur présumé du coup mortel porté à Clément Méric, serait un sympathisant du groupe Jeunesses nationalistes révolutionnaires, associés à des skinheads. Il est aujourd'hui mis en examen pour violences volontaires. Rien d'étonnant à ce que le gouvernement ne mette un point final à cette organisation, même s'il y a fort à parier que le mouvement devienne souterrain. Les 20 à 30 militants présumés du groupe seraient le service d'ordre d'une plus grande organisation appelée Troisième voie, également dissoute . Ce mouvement comprendrait 4000 sympathisants et pas moins de 1000 adhérents selon Serge Ayoub, ancien chef des skinheads et de ces deux structures. Ces deux groupes avaient déjà annoncé en juin leur auto-dissolution suite au drame. Quant à l'association « Envie de rêver », elle gèrerait « Le Local », établissement privé hébergeant "Troisième Voie". Malgré la disparition de ces trois entités, leur activité sera à suivre tout de même. Quelles suites à cette dissolution ?

Mort de Clément Meric : Deux groupes d'extrême droite dissous - photo
Mort de Clément Meric : Deux groupes d'extrême droite dissous - photo
Mort de Clément Meric : Deux groupes d'extrême droite dissous - photo
Source : AFP