Mort de Clément Meric : Des hommages à l'ULB !

Ecrit par

L’émotion suscitée par le drame Méric se répand au-delà des frontières françaises. En Belgique également, plusieurs hommages ont été rendus au jeune militant de 19 ans tué par des skinheads Mercredi dernier. meltyCampus vous en dit plus.

C’est devant le campus de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) que plus d’une centaine de jeunes se sont rassemblés samedi après-midi pour un hommage à Clément Méric, ce jeune homme mort dans la nuit de mercredi dernier des suites de son agression par des skinheads apparemment lié au groupe des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires. Plusieurs association avaient répondu à l’appel dont Antifa Bruxelles, la Fédération des étudiants francophones, Comac, la Fédération bruxelloise des jeunes socialistes (FBJS), les Jeunesses ouvrières chrétiennes (JOC) et l’Union syndicale étudiante (USE). Différentes associations mais un seul drapeau flottant partout dans la foule, celui de l’antifascisme. Les militants se sont rendus au square G, espace honorant un groupe de résistants belges durant l’occupation nazie. «On a choisi de manifester à l’ULB parce que Clément était dans un syndicat étudiant, il se mobilisait là où il était, dans sa situation d’étudiant» confie Ghyslain Matthieu à nos collègues de Le Soir. La marche s’est voulue sobre. La cérémonie s’est clôt par une minute de silence et un discours. «Ce drame renvoie les extrêmes dos à dos, mais ils ne se valent pas », continue Gérald Roger, responsable antifascisme pour les Jeunes FGTB.

Mort de Clément Meric : Des hommages à l'ULB ! - photo
Mort de Clément Meric : Des hommages à l'ULB ! - photo

«L’extrême gauche défend un projet d’égalité sociale. Ici, on se retrouve face à une idéologie sexiste, homophobe et raciste». Il s’inquiète de la montée de ces thématiques dans la société. «Plus largement, on voit en France que ce sont des petits groupes de 5000-10.000 militants, même le FN ne comptabilise que 20.000 militants. Mais leurs idées percent et se répandent dans la société. Ils ont gagné la bataille des idées». A Paris aussi les manifestants de Samedi se sont réunis en hommage à Clément mais aussi pour lutter contre les idées et les actions de l’extrême-droite. Certains néanmoins voient dans cette mobilisation une récupération et mettent en garde à ne pas faire de la mort de Clément un instrument politique. Te sens-tu concerné par cette affaire ?

Mort de Clément Meric : Des hommages à l'ULB !