Montréal : Interview de Nadia, 26 ans et étudiante en Littérature Française (Exclu)

Ecrit par

Quand meltyCampus s'exporte à Montréal, meltyCampus va à la rencontre des étudiants ! Et en particulier de Nadia, étudiante en Littérature Française.

Comme 60% des montréalais, Nadia est francophone. Pour elle, "cette langue est magnifique". C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle a décidé d'étudier la Littérature Française à l'université Concordia, que vous connaissez depuis l'épisode 1. Quand je lui demande ce qu'elle aime, Nadia me répond "la lecture, les promenades et surtout la nourriture !". Car oui, les canadiens ont la réputation d'être de gros mangeurs ! Leur spécialité : la poutine, un plat qui mélange des frites, du fromage et de la sauce brune, ou encore la queue de castor (rien de sexuel ici) qui est une pâtisserie canadienne qui te fait prendre 25 kg en une bouchée. Nadia est en 2eme année, et à part le français et la nourriture, elle aime beaucoup sortir. Ses deux endroits de prédilection : le Tokyo, un club de Montréal où elle travaille en tant que barmaid. Et le Philémon, un bar qui accueille des artistes en concert tous les weekends. Comme je vous ai dit, Nadia travaille la nuit au Tokyo. Quand je lui demande si ce n'est pas dur de concilier les cours et cette vie nocturne. Elle me répond que malheureusement elle n'a pas le choix.

Montréal : Interview de Nadia, 26 ans et étudiante en Littérature Française (Exclu)

Elle doit payer 1 800 euros tous les 4 mois pour pouvoir suivre les cours (et elle paye si peu cher car elle bénéficie d'une aide financière). Mais comme elle dit, ce n'est pas ce coût élevé qui va la faire quitter son pays. Elle aime tout au Canada. Que ce soit les gens, la vie, le temps… Ah oui parlons du temps ! D'après cette jeune fille, les températures descendent jusqu'à – 40 degrés en hiver. Oui je suis d'accord avec vous, c'est effrayant ! Mais pour elle, c'est normal, elle est habituée à ces températures et elle adore la neige. Pour finir, quand je demande à Nadia ce qu'elle pense de la France, elle me répond qu'elle aimerait bien y aller mais pas pour y vivre. Quand elle pense France, elle pense tout de suite à Paris, mode et…Dieudonné ! J'ai tenu à demander à Nadia si c'était elle qui avait créé de la bière pour présenter son CV, mais elle m'a répondu que non... Tant de peine dans mon cœur.

Montreal

Plus d'actu surMontreal
meltybuzz.fr